Passation de charges à l’Epp Egbédjè à Kétou: Quatre personnes en Conseil de discipline

Par Fulbert Adjimehossou,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Passation de charges à l’Epp Egbédjè à Kétou: Quatre personnes en Conseil de discipline

Passation de charge entre enseignants


Ils sont quatre à comparaître devant la commission administrative paritaire qui a siégé en matière disciplinaire. Selon nos informations, il s’agit de Adrien G., le nouveau directeur qui devrait prendre service, Pierre S., l’ancien directeur qui a passé service, Bossa S. désigné pour représenter l’administration au cours de la passation et Cosme B, qui serait aussi sur les lieux. Chacun s’est défendu comme il le peut. En effet, il y a deux semaines, à la veille de la rentrée scolaire 2021-2022, des images d’enseignants qui seraient à une cérémonie de passation de charges ont inondé les réseaux sociaux. On y voit deux personnes avec des documents dans la brousse et quelques tables-bancs à côté. Les commentaires sont allés dans tous les sens, aussi bien au Bénin que dans des médias à l’étranger. Les faits se sont déroulés à Egbédjè dans la commune de Kétou, au Sud Est du Bénin. L’école créée en 2014 n’a pas prospéré du fait des tensions entre éleveurs et agriculteurs auxquelles la zone a été exposée. L’établissement est alors tombé dans un état de délabrement, où la passation de service insolite a eu lieu, comme l’illustrent les images qui ont circulé sur les réseaux sociaux. Les directeurs concernés ont donc été écoutés en conseil de discipline, ainsi que les deux autres enseignants. Mais selon les informations recueillies, cette commission qui a connu du dossier de prise et de publication de photos ternissant l’image de l’administration scolaire n’a pas le dernier mot. Elle est plutôt appelée à faire des propositions au ministre des Enseignements maternel et primaire, Salimane Karimou, qui décidera de la suite à donner à ce dossier. « La commission envoie les propositions au ministre. Il a le droit de prendre la sanction ou de ne pas prendre », a confié notre source. Les regards sont donc tournés vers l’autorité.

LIRE AUSSI:  Accident de la circulation à Comé: Trois morts et une voiture fracturée en trois morceaux