Peng Jingtao, nouvel ambassadeur de la Chine près le Bénin: « Je travaillerai à renforcer les relations bilatérales »

Par La Redaction,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Peng Jingtao, nouvel ambassadeur de la Chine près le Bénin: « Je travaillerai à renforcer les relations bilatérales »


Peng Jingtao, nouvel ambassadeur de la Chine près le Bénin

Arrivé au Bénin il y a environ onze jours, Peng Jingtao, nouvel ambassadeur plénipotentiaire de la Chine près le Bénin, a été reçu en audience, ce mercredi 11 avril, par le président de la Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication (Haac), Adam Boni Tessi. Au terme des échanges qui ont eu lieu au siège de l’institution à Cotonou, le diplomate chinois s’est prêté à nos questions.

LIRE AUSSI:  Santé sexuelle et reproductive des adolescents et jeunes: Le guide national de conduite de dialogue parents-enfants validé

La Nation : Que peut-on retenir de vos échanges avec le président de la Haac ?

Peng Jingtao : C’est une audience de courtoisie, mais aussi une rencontre importante, parce que comme nouvel ambassadeur, je dois rendre visite à des institutions nationales et internationales au Bénin, dont la Haac fait partie. Nous avons évoqué avec le président de la Haac, des questions liées à l’institution et à la coopération entre la Chine et le Bénin dans le secteur des médias. Les jours à venir, mon ambassade et moi allons travailler avec les amis journalistes. Comme vous le savez, les médias sont une plateforme assez importante pour faire connaître l’extérieur du pays au peuple. Donc j’espère aussi inviter, pourquoi pas, une délégation des journalistes béninois en visite en Chine pour connaître un peu la Chine.

Quels seront les axes prioritaires de la coopération entre le Bénin et la Chine, sous votre houlette ?

Cette année est une année particulière, une année aussi importante dans les relations entre la Chine et les pays africains. Au mois de septembre, on va organiser à Beijing en Chine le troisième sommet du Forum sino-africain. Au cours de ce sommet, le président chinois et les autres chefs d’Etat des pays africains vont discuter de l’orientation, de la stratégie de développement de la coopération entre la Chine et les pays africains. Beaucoup de nouvelles mesures vont sortir certainement après le sommet. Il y a beaucoup de choses à faire pour amorcer le développement de l’Afrique.
En ce qui concerne le Bénin, un pays frère et ami de longue date de la Chine, nous aurons certainement beaucoup de choses à faire dans la construction infrastructurelle, dans les coopérations culturelles, logistiques, économiques et de l’éducation, en vue de renforcer les relations bilatérales.

Un mot pour conclure cet entretien ?

Je perçois le sens des réformes du gouvernement dans tous les secteurs. En Chine aussi, nous sommes entrés dans une nouvelle phase de réformes approfondies. Donc dans ce secteur-là (Ndlr : secteur des médias), on pourra aussi mettre en place quand même des projets de coopération. Comme on dit en Chine ‘’Ecouter mille fois ne veut pas dire regarder une fois sur place’’. Le miracle de la Chine s’est opéré grâce aux réformes.

LIRE AUSSI:  Laurent Bossard, directeur du Club du Sahel et l’Afrique de l’Ouest: « Les villes sont les trames de l’intégration régionale »