Perfectionnement niveau 1 des Eaux, Forêts et Chasse: 45 récipiendaires reçoivent leurs diplômes de fin de formation

Par Désiré GBODOUGBE,

  Rubrique(s): Economie |   Commentaires: Commentaires fermés sur Perfectionnement niveau 1 des Eaux, Forêts et Chasse: 45 récipiendaires reçoivent leurs diplômes de fin de formation


Après trois mois de formation assidue, 45 stagiaires de la direction générale des Eaux, Forêts et Chasse ont reçu leurs diplômes professionnels de perfectionnement niveau 1. La cérémonie de remise de diplômes a eu lieu ce jeudi 24 octobre à Cotonou.

LIRE AUSSI:  Responsabilité sociétale des entreprises: Entre quête du profit et principes de croissance durable

« Avoir un métier est une chose, l’exercer est toute autre, mais savoir bien l’exercer est encore mieux », a laissé entendre la directrice de cabinet du ministre du Cadre de vie et du Développement durable, Jeanne Josette Acacha Akoha lors de la cérémonie de remise de diplôme professionnel de perfectionnement niveau 1 (Dpp1) à 45 stagiaires en fin de formation. Cette dernière qui s’est déroulée du 1er juillet au 30 septembre dernier  répond à la volonté du gouvernement de renforcer leurs capacités.
Selon Jeanne Josette Acacha Akoha, le renforcement des capacités militaires et professionnelles suivi par ces agents des Eaux, Forêts et Chasse est une nécessité pour le Bénin qui s’est engagé pour la conservation de la biodiversité, la promotion du tourisme dans les parcs nationaux ainsi que la lutte contre la dégradation des ressources forestières et les effets pervers des changements climatiques.
Elle répond également, complète Charlotte Dhègui Okoundé Okpé, directrice de l’école nationale des Eaux, Forêts et Chasse, à la loi 2015-20 du 19 juin 2015 portant statut particulier des personnels des forces de sécurité publique et assimilées et du décret N° 2016-147 du 7 mars 2016 portant statut particulier des corps des Eaux, Forêts et Chasse. Il s’agit là, précise-t-elle, de l’une des conditionnalités pour les sous-officiers contrôleurs des Eaux, Forêts et Chasse d’accéder au grade d’adjudant.
Cette formation, dira Rémi Hèfoumè, directeur général adjoint des Eaux, Forêts et Chasse, témoigne de la volonté politique du président de la République de doter tous les secteurs vitaux du Bénin de cadres et agents capables de relever le défi qui est le leur. C’est pourquoi, poursuit-il, l’administration forestière, depuis 2016, a amorcé un tournant décisif de son histoire en mettant en formation des fonctionnaires des Eaux, Forêts et Chasse. Assurément, la direction générale des Eaux, Forêts et Chasse se dote de ressources humaines capables de combler les attentes du gouvernement qui sont de conserver au mieux les maigres ressources naturelles dont dispose le Bénin. Cette formation est, pour lui, une illustration de la dynamique de ce sous-secteur du ministère du Cadre de vie et du Développement durable. Car elle permettra non seulement de doter l’administration forestière de cadres capables de commander les unités élémentaires déconcentrées que sont les postes forestiers, les sections communales, mais aussi d’accroitre leurs capacités personnelles.
Ces 45 récipiendaires, souligne Charlotte Dhègui Okoundé Okpé, sont ceux qui remplissent les conditions requises pour être inscrits à la formation donnant droit au diplôme professionnel de perfectionnement niveau 1. Car ils ont eu une moyenne supérieure à 12/20 sans avoir aucune note inférieure ou égale à 6/20, répondant donc aux exigences des textes en vigueur. De l’analyse des résultats obtenus, explique-t-elle, les notes varient de 15,97/20 à 17,38/20 donnant une variation des mentions allant d’assez bien à très bien. Fort de la rigueur et du sérieux qui ont caractérisé cette formation, elle a exprimé toute sa satisfaction aux récipiendaires.
Désormais nantis de diplôme et aguerris de notions professionnelles du niveau des sous-officiers contrôleurs des Eaux, Forêts et Chasse, ces récipiendaires sont capables d’assurer les fonctions de contrôleurs dans leurs départements, s’est réjouie la directrice de cabinet, Jeanne Josette Acacha Akoha. Aussi, doivent-ils se montrer dignes de la formation reçue qui les conduit à plus de responsabilité dans leurs actes, mais aussi dans la gestion des ressources forestières du Bénin. En plus de cette formation, ils doivent faire preuve de probité, de volonté, de loyauté et de détermination qui leur permettront d’accomplir avec succès les missions qui leur sont assignées.

LIRE AUSSI:  Asphyxie programmée de la filière véhicules d’occasion