Perspectives de l’économie nationale: Une reprise de la croissance à 6 % en 2021

Par Claude Urbain PLAGBETO,

  Rubrique(s): Non classé |   Commentaires: Commentaires fermés sur Perspectives de l’économie nationale: Une reprise de la croissance à 6 % en 2021


Le taux de croissance du Bénin devrait ressortir à 2,3 % en 2020 contre une prévision initiale de 7,6 % révisée à 3,5 % en avril dernier, au regard de l’évolution prévisible de la conjoncture économique aux plans national et international. Sous l’hypothèse d’une reprise de l’économie mondiale en 2021 en lien avec l’atténuation des effets néfastes de la pandémie de Covid-19, le taux de croissance pourrait remonter à 6 % l’année prochaine. Telles sont les projections faites à travers la Note sur la conjoncture économique à fin août 2020 publiée par le ministère de l’Economie et des Finances.
Les prévisions de la direction générale des Affaires économiques (Dgae) soulignées dans le document réalisé dans le cadre du remaniement du budget de l’Etat 2020 intervenu mi-octobre dernier, indiquent que la reprise devrait être portée par les impôts et taxes nettes de subvention dans une proportion de 12,5 % en 2021 contre 4 % en 2020 et le secteur tertiaire
(5 % contre 0,2 % en 2020). Les secteurs primaire et secondaire contribueraient respectivement pour 4,7 % et 7,7 % en 2021 contre 2,9 % et 6,4 % en 2020.
Entre autres, les produits vivriers devraient enregistrer une faible hausse de 1,9 % de leur production au cours de la campagne 2020-2021. Quant à la production cotonnière qui tire surtout la croissance vers le haut, elle devrait atteindre
800 000 tonnes, soit une hausse de 11,9 % par rapport à 2019-2020, selon les prévisions de l’Association interprofessionnelle de coton (Aic).
Il est attendu une amélioration de l’activité dans les industries manufacturières, notamment celles des matériaux de construction ainsi que la dynamisation des travaux de construction des infrastructures : stades, marchés urbains, routes, etc. dans le cadre du Programme d’action du gouvernement.

LIRE AUSSI:  Libération de domaine public à Cotonou : Fiyégnon 1 s’efface pour la modernité

Conjoncture

Plusieurs secteurs d’activité ont été touchés à cause de la Covid-19, en dépit des mesures urgentes prises et l’appel à la solidarité nationale et internationale. L’activité économique dans les grandes entreprises s’est soldée depuis quelques mois par une forte contraction.
Sur la période de janvier à août 2020, l’Indice du chiffre d’affaires (Ica) connaît une baisse de l’ordre de 5,1 % en comparaison à la même période en 2019, selon la Note sur la conjoncture économique à fin août 2020. De même, l’indice de l’emploi qui permet d’apprécier l’évolution des emplois des grandes entreprises affiche également une régression. Le secteur touristique a été particulièrement touché du fait de la fermeture des hôtels et restaurants et autres mesures de confinement, de fermeture des frontières, prises au cours des premier et deuxième trimestres 2020.
L’Indice harmonisé des prix à la consommation (Ihpc) en août dernier était de 104,8 contre 105,8 en juillet, suite à la baisse des prix des fonctions « transports » avec la levée du cordon sanitaire, et « Logement, eau, électricité, autres combustibles», selon les chiffres de l’Uemoa. Le taux d’inflation à fin août ressortait à 2,0 %.
La pandémie du nouveau coronavirus a également affecté les activités portuaires. Le nombre de navires accostés au Port de Cotonou a baissé de 9,6 % au premier semestre 2020 par rapport à la même période en 2019. Le volume des marchandises a baissé de près du quart (24,6 %) en raison des importations qui ont freiné (-37,0 %).
La reprise de l’activité reste imprévisible et surtout tributaire de l’évolution de la pandémie et des moyens mis en œuvre pour faire face efficacement aux défis sanitaire, social et économique qu’elle impose.

LIRE AUSSI:  Coopération interparlementaire francophone: L’Apf salue la qualité de la démocratie au Bénin