Perspectives économiques 2018-2021 du Bénin: Une levée de fonds pour booster l’économie nationale

Par Bruno SEWADE,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Perspectives économiques 2018-2021 du Bénin: Une levée de fonds pour booster l’économie nationale


Le Bénin Révélé

Le gouvernement a lancé, lundi 23 avril dernier, l’opération d’emprunt obligataire du Trésor public du Bénin dénommé Tpbj 6,50 % 2018-2025 d’un montant de 60 milliards de francs Cfa pour booster l’économie nationale. Cette opération qui s’inscrit dans le cadre des grandes orientations de la politique économique pour cette année, entre en droite ligne du Programme d’action du gouvernement 2016-2021 dénommé « Bénin révélé ».

LIRE AUSSI:  6e journée du championnat de football de ligue 1 : Des bonds pour Energie, Soleil et Jsp

Dans la recherche de financement pour booster l’économie nationale, le gouvernement béninois a procédé, le 23 avril dernier, au lancement d’une opération d’emprunt obligataire du Trésor public dénommé Tpbj 6,50 % 2018-2025 d’un montant de 60 milliards de francs Cfa.

L’émission obligataire est ouverte à toutes les personnes physiques et morales ; aux investisseurs institutionnels régionaux et internationaux désireux de faire des placements sur le marché financier de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (Uemoa). Il s’agit d’une opération qui s’inscrit dans le cadre des perspectives économiques 2018-2021.
En effet, les grandes orientations de la politique économique pour cette année 2018 s’inscrivent en droite ligne du Programme d’action du gouvernement (Pag) 2016-2021 dénommé « Bénin révélé ». C’est un programme qui découle d’un diagnostic complet, aussi bien institutionnel, économique que social. Un programme qui internalise les aspirations du plan décennal 2013-2023 de mise en œuvre de l’Agenda 2063 de l’Union Africaine et orienté vers l’atteinte des Objectifs du développement durable (Odd).
Selon la programmation du gouvernement, après l’année 2017 qui est celle de la mise en route des différents projets, la tranche 2018 connaîtra l’intensification de la mise en œuvre du Pag. Une mise en œuvre avec un accent particulier sur le partenariat public-privé comme important levier de réalisation des grands projets d’infrastructures.

LIRE AUSSI:  Agression sur Galiou Soglo : La police a ouvert une enquête de flagrance après des constatations et une reconstitution des faits

L’engagement de l’Etat

A travers le Pag, l’Etat affirme son engagement à multiplier les ressorts de l’économie et à l’asseoir sur des bases plus stables et plus solides. L’objectif est d’accélérer durablement le taux de croissance de l’économie et de parvenir à une amélioration substantielle des conditions de vie des Béninois. L’option choisie à cet effet est d’investir dans les secteurs stratégiques à haut potentiel et jusque-là sous-exploités tels que le tourisme, l’économie numérique, l’éducation, la santé, l’énergie, les infrastructures, l’agriculture et le cadre de vie.
Selon les perspectives du gouvernement, le cadre macroéconomique dans lequel s’exécutera le budget 2018 est également cohérent avec le programme convenu avec le Fonds monétaire international (Fmi). Un programme qui table sur une accélération de la croissance économique qui s’établira à 6,0% en 2018 contre 5,6 % en 2017, dans un environnement non inflationniste. A moyen terme, la croissance devrait poursuivre son accélération pour atteindre 7,1 % en 2021 selon le Fmi, tirée par la mise en œuvre du Pag.
En ce qui concerne les finances publiques, les perspectives économiques prévoient qu’elles seront caractérisées par une hausse des recettes publiques et une maîtrise plus grande des dépenses. Notamment, les dépenses d’investissement, en raison de l’option faite par l’Etat d’un plus grand recours au partenariat public-privé pour financier ses investissements. Il en résulterait un déficit budgétaire, base ordonnancement dons compris, projeté à 4,7 % du Produit intérieur brut (Pib) en 2018 contre 5,9 % du Pib en 2017. Une tendance baissière du déficit budgétaire qui est cohérente avec celle initialement prévue dans le Pag.