Point des réalisations de l’Uémoa dans le Zou: Cinquante forages et cinq magasins construits

Par zounars,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Point des réalisations de l’Uémoa dans le Zou: Cinquante forages et cinq magasins construits


L’escale du Zou de la tournée de la délégation de l’Uémoa a permis de visiter plusieurs ouvrages construits au profit des populations et entièrement financés par l’Union. A chaque site visité, l’accueil des bénéficiaires a été très chaleureux.

LIRE AUSSI:  Travaux budgétaires au Parlement: Fortunet Alain Nouatin défend 41,6 milliards F Cfa

932 millions de francs CFA entièrement déboursés par l’Union économique et monétaire Ouest-africaine (Uémoa) ont permis de réaliser 50 forages et 4 magasins dans le département du Zou. Les forages à eux seuls ont nécessité un financement de 550 millions F CFA. Le reste ayant servi à la construction des 4 magasins de stockage pour permettre une bonne conservation des produits alimentaires.

En accueillant la délégation jeudi 17 novembre, Firmin Kouton, le préfet du Zou a expliqué l’utilité des ouvrages réalisés. Il a apprécié ces réalisations tout en reconnaissant que d’autres populations de son département sont toujours dans le besoin de ces infrastructures. « Malgré les travaux que vous avez réalisés, je peux vous rassurer que dans le département du Zou, il y a beaucoup de villages où les populations continuent de prendre l’eau des rivières et de puits qui ne sont pas entretenus», explique-t-il. Ce qui, selon lui, constitue des sources de maladies graves. Il reconnaît alors l’importance des travaux réalisés dans son département par l’Union économique et monétaire ouest-africaine (Uémoa). Il en a profité pour solliciter plus d’accompagnement pour que d’autres localités soient ciblées pour bénéficier de ces infrastructures, instruments de développement à la base.
Après cette rencontre, la délégation a mis le cap sur Ouinhi, une commune dans laquelle 15 forages ont été réalisés. La délégation a pu constater que certains forages construits à grands frais sont mal entretenus. C’est le cas d’un forage à Houèzounmè dans l’Arrondissement de Dasso où les quatre robinets sont simultanément gâtés et l’eau jaillit avec pression à travers ces quatre robinets et coule parterre sans arrêt depuis des mois. « Ce sont les populations même qui gâtent les robinets pour que l’eau coule parterre parce qu’elles veulent prendre l’eau gratuitement c’est pour cela on a laissé et l’eau coule parterre depuis au moins onze mois », déclare avec beaucoup de gène Cyprien Kpadonou, le chef d’arrondissement de Dasso.
Il relativise la situation en expliquant que les dispositions sont en train d’être prises pour régler le problème. Il ajoute qu’il y a beaucoup d’incompréhensions au sein de la population qui refuse pour le moment de payer l’eau à la pompe estimant que c’est un don naturel du ciel qui doit être gratuit. D’où les sabotages réguliers sur les installations.
C’est aussi le cas dans la localité de Helou-centre où après deux mois de fonctionnement, un forage équipé d’une pompe à motricité humaine est aux arrêts depuis plusieurs mois?

LIRE AUSSI:  Sixième mandature de la Cour constitutionnelle: Le chef de l'Etat désigne ses trois représentants