Port de Cotonou : Bénin Terminal réalise un nouveau record de productivité

Par LANATION,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Port de Cotonou : Bénin Terminal réalise un nouveau record de productivité


Le port de Cotonou vient d’enregistrer un  nouveau record de productivité dans les opérations de manutention. L’exploit revient à Bénin Terminal qui a traité le navire Cma Cgm Jasper à une cadence de 116,77 mouvements l’heure.

LIRE AUSSI:  Journée mondiale de la liberté de la presse, édition 2018: Message du ministre Aurelie Adam Soulé Zoumarou

Bénin Terminal pousse encore plus loin les performances du port de Cotonou. Après le 2 mars dernier où il est parvenu à traiter un navire à une cadence de 103,71 mouvements l’heure, la concession de Bolloré Ports gagne un nouveau record avec une productivité de 116,77 mouvements l’heure. Cette fois-ci, l’exploit concerne le navire Cma Cgm Jasper de l’armateur Cma Cgm qui a accosté au port de Cotonou le 17 avril dernier. Selon les responsables de Bénin Terminal, les opérations de manutention sur le navire ont démarré à 7 heures 33 mn pour finir à 19 heures 40 mn, soit une durée de 12 heures 7 mn de travail soutenu d’une équipe de conducteurs chevronnés. Au total, 1329 conteneurs ont été traités par quatre portiques dont l’efficacité se confirme au fil des mois. Philippe Alexande, directeur général de Bénin Terminal affirme que le mot d’ordre au niveau de la concession reste la réduction de la durée d’escale des navires, gage indéniable de compétitivité du port de Cotonou.

LIRE AUSSI:  Construction des marchés urbains: Un soulagement pour les femmes

Ce nouvel exploit conforte Bénin Terminal dans sa dynamique d’amélioration de la compétitivité du port de Cotonou. Faut-il encore le rappeler, la filiale de Bolloré Ports a réalisé, ces dernières années, des investissements importants qui n’ont d’autres objectifs que la modernisation de la plateforme portuaire de Cotonou lui offrant du coup les chances d’accueillir de grands navires et surtout de traiter les armements dans un délai record. Bénin Terminal a ainsi procédé à la mise en place de quatre portiques de quai de forte capacité, capables de traiter des navires porte-conteneurs allant jusqu’à 275 mètres de long et d’un tirant d’eau de 13,5 mètres. Bénin Terminal a un parc matériel de 10 portiques de parcs (Rtg), 36 tracteurs portuaires ainsi que 10 Reachstacker de 45t, lui permettant aujourd’hui de s’arrimer aux standards internationaux. Le coût total des investissements réalisés avoisine les 150 millions d’euros, soit près de 100 milliards F Cfa.

 

Les travaux confortatifs réalisés par le Port autonome de Cotonou ont également contribué à cette performance. Ces travaux comprennent le dragage du chenal et du sud du bassin, le prolongement de la digue ouest et l’élargissement de la darse de traverse, pour permettre au port de Cotonou d’accueillir des navires de nouvelle génération. Depuis la réception des ouvrages le 15 octobre 2016, les autorités portuaires ont annoncé l’officialisation de 13,5 mètres de tirant d’eau, une profondeur indiquée pour accueillir les navires porte-conteneurs de dernière génération.