Port de Cotonou : de nouvelles dispositions pour plus de compétitivité

Par Josué F. MEHOUENOU,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Port de Cotonou : de nouvelles dispositions pour plus de compétitivité

Port Autonome de Cotonou

Le Conseil des ministres du mercredi 22 septembre a décidé de l’implémentation au port de Cotonou d’un système d’information. Ceci, dans le souci de favoriser la poursuite des réformes visant à rendre le port de Cotonou plus compétitif et attractif.

LIRE AUSSI:  Criet/ Affaire corruption au Port de Cotonou: Rodrigue Glèlè Kakaï, Jean-Baptiste Hounguè et Frédéric Béhanzin condamnés

Le gouvernement, au cours de son conclave hebdomadaire du mercredi 22 septembre, a pris des décisions en faveur de la compétitivité du port de Cotonou. Dans le but de favoriser la poursuite des réformes visant à rendre le port plus compétitif et attractif, le Conseil des ministres a autorisé qu’il y soit implémenté un système d’information. Il s’agit d’une plateforme technologique de traitement des demandes et de fourniture des différents services portuaires, de manière intelligente, centralisée, fiable et dématérialisée. «Elle sera utilisée par les acteurs portuaires que sont les agents maritimes, la douane, les prestataires logistiques, les transitaires, les agences gouvernementales, les transporteurs, les opérateurs de terminaux et d’entrepôts», indique le porte-parole du gouvernement au cours de son traditionnel point de presse. Elle servira notamment à remplacer les systèmes de facturation, de gestion du tracking, de placement des navires, de même que la gestion des entrées et sorties des camions. Cette plateforme permettra également de gérer et d’éditer toutes les informations contenues dans le bordereau électronique de suivi des cargaisons.
Les avantages attendus de cet outil moderne sont, entre autres la transparence dans les opérations d’importation, les coûts et taxes facturés pour les diverses prestations liées à l’importation, à l’exportation et au transit, la fiabilité et la traçabilité des modifications au cours du traitement de l’information, la digitalisation et la dématérialisation totale des processus et procédures d’enlèvement des marchandises. Autres avantages, la sécurisation de l’information et la garantie de l’intégrité des données, la facilitation du contrôle douanier et de la lutte contre la fraude et l’insécurité et la maîtrise du coût de passage des marchandises ainsi que du temps moyen de leur enlèvement. A terme, la mise en place de ce système d’information moderne induira la suppression du bordereau électronique de suivi des cargaisons dans sa version actuelle, a précisé le porte-parole du gouvernement. Aussi, le Conseil des ministres a-t-il décidé d’en transférer la gestion, dès à présent, du Conseil national des chargeurs du Bénin (Cncb) au Port autonome de Cotonou pour plus d’efficacité.
Le Conseil des ministres a également procédé à la nomination d’un nouveau directeur général des douanes et droits indirects en la personne d’Alain Hinkati, tandis que l’ancien occupant du poste, Charles Inoussa Sacca Bocco a été nommé conseiller technique du ministre de l’Economie et des finances.

LIRE AUSSI:  Délégation de la gestion du Port de Cotonou à la société belge Pai: Les clarifications du ministre Cyr Koty