Porto-Novo : Les domaines publics recolonisés libérés manu militari

Par Thibaud C. NAGNONHOU, A/R Ouémé-Plateau,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Porto-Novo : Les domaines publics recolonisés libérés manu militari

Déguerpissement des domaines publics à Porto-Novo

Plusieurs occupants des trottoirs, terre-pleins centraux et autres domaines publics, surtout des abords des voies nouvellement aménagées dans la ville de Porto-Novo ont été déguerpis manu militari, ce lundi, après moults sensibilisations. L’opération qui est prévue pour durer des semaines est conduite par la mairie soutenue par les éléments de la Police républicaine.

LIRE AUSSI:  Journée internationale de sensibilisation à l’albinisme: Les albinos dénoncent les discriminations à leur égard

L’heure est grave, ce lundi 6 septembre, pour les occupants des domaines publics, trottoirs, terre-pleins centraux et autres espaces illégalement pris d’assaut pour diverses raisons. Ils ont été surpris par la visite du Caterpillar et autres engins lourds de la mairie de Porto-Novo. Les espaces publics recolonisés ont été libérés manu militari. L’opération a démarré par le carrefour du Pont de Porto-Novo, à l’entrée de la ville capitale où plusieurs étalages, baraques et autres ateliers de fortune érigés sur le domaine public ont été démolis. C’était le sauvequi-peut dans les rangs des occupants dont certains n’ont même pas eu le temps de ramasser leurs effets avant l’intervention du Caterpillar.
Toutes les installations anarchiques ont été réduites en gravats en un laps de temps. Plusieurs artères et autres voies ont reçu hier la visite des engins de la direction des Services techniques (Dst) de la mairie de Porto-Novo. La municipalité n’a pas fait les choses à moitié. Elle a mobilisé les camions qui ramassent au fur et à mesure les gravats et autres déchets générés par l’opération.
Pour le maire de Porto-Novo, Charlemagne Yankoty, les populations concernées ne peuvent bénéficier d’aucune excuse. Car, à l’en croire, la mairie a passé plusieurs semaines à les sensibiliser afin qu’elles libèrent les domaines de gré. Des équipes de la Dst de la mairie ont fait ce travail de sensibilisation sur une longue durée. Il y a eu en plus des communiqués radios et autres, toujours pour amener ces populations à s’exécuter. Mais force est de constater, déplore le maire, que ces différentes sensibilisations et autres sommations sont tombées dans l’oreille d’un sourd.

LIRE AUSSI:  Fête du vodoun 2015: Les Dan-Mami Hounnon ont prié pour la paix au Bénin

Gare aux récidivistes !

Très peu des personnes concernées ont agi de leur gré. « Or, il y a de ces installations anarchiques qui concourent aux accidents de la circulation. Parfois, on retrouve parmi les victimes de ces accidents des occupants des domaines publics parce que n’ayant pas respecté une certaine distance par rapport à la route », signale le maire.
Face à cette situation, la mairie est dans l’obligation de prendre ses responsabilités pour respecter les instructions hiérarchiques reçues. Charlemagne Yankoty rappelle que l’opération est nationale. Elle s’est déjà déroulée dans plusieurs grandes villes du Bénin dont Cotonou, Parakou et Lokossa. Mais la mairie de Porto-Novo a voulu d’abord prendre du temps pour sensibiliser avant de passer au déguerpissement. Charlemagne Yankoty précise que l’opération qui a commencé hier va durer tout le temps que cela nécessitera pour libérer tous les espaces publics illégalement occupés. Il invite les autres occupants qui n’ont pas encore reçu la visite des engins à profiter de l’occasion pour démolir par eux-mêmes leurs installations. Car, c’est toujours mieux de le faire soi-même que d’autres personnes le fassent de force à leur place. « C’est une opération de longue durée. Toutes les fois que les gens vont chercher à récidiver, nous allons les casser », avertit l’autorité municipale. L’opération contribue à la beauté de la ville capitale qui a bénéficié d’importantes infrastructures routières du gouvernement du président Patrice Talon ces dernières années, conclut l’édile de Porto-Novo.

LIRE AUSSI:  Denrées alimentaires: La tendance baissière des prix de produits maintenue