Poste de 2e questeur du Parlement: La course à la succession désormais ouverte

Par Thibaud C. NAGNONHOU, A/R Ouémé-Plateau,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Poste de 2e questeur du Parlement: La course à la succession désormais ouverte


La question taraude les esprits depuis la promotion de l’élu du Bloc républicain de la 10e circonscription électorale comme ambassadeur du Bénin près la Russie à la faveur du Conseil des ministres de ce mercredi 8 septembre.

Le départ de ce député du Parlement aiguise déjà les appétits dans le rang de ses collègues. Plusieurs d’entre eux nourrissent déjà l’ambition de lui succéder au sein du bureau de l’institution parlementaire. Ceci au regard des nombreux avantages que confère ce poste.
Le 2e questeur du Parlement est le comptable de l’Assemblée nationale au même titre que le 1er questeur. Les deux gèrent financièrement le Parlement avec le président de l’Assemblée nationale qui est l’ordonnateur. Mais a priori, ce poste devrait revenir aux députés Br étant donné qu’André Okounlola est issu de ce groupe parlementaire. Tous les députés surtout ceux du Br qui n’ont pas encore une position confortable au niveau de la 8e législature doivent être intéressés par le fauteuil pour être au sein du cercle restreint des décideurs et gestionnaires de l’institution parlementaire. Dès lors, les élus de l’Union progressiste (Up) ne devraient pas en principe avoir voix au chapitre dans les tractations en vue du choix du nouveau 2e questeur. Mais il ne s’agit que de supputations. Peut-être que les jeux de coulisses révéleront tout le contraire. Quel député bénéficiera de la confiance de ses pairs pour succéder à André Okounlola au sein du bureau de l’Assemblée nationale, 8e législature?

LIRE AUSSI:  Gestion de la Sonapra: Le député Paulin Gbénou demande des comptes au Gouvernement