Pour complicité d’assassinat: Félicien Sènadé Koudjèga condamné à 6 ans de réclusion criminelle

Par Désiré C. VIGAN A/R Mono Couffo,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Pour complicité d’assassinat: Félicien Sènadé Koudjèga condamné à 6 ans de réclusion criminelle


L’avant-dernier dossier examiné publiquement, contradictoirement et en premier ressort, mardi 19 novembre dernier, pour le compte de la session criminelle du tribunal de première instance de deuxième classe de Lokossa,porte sur des faits d’assassinat commis sous fond de superstitions. Le mis en cause, Félicien Sènadé Koudjèga, a été condamné à six ans de réclusion criminelle.

LIRE AUSSI:  Pour vol à main armée (27e dossier): Ali Belco s’en tire avec dix ans de réclusion criminelle

Nul n’a le droit de se faire justice. Et pour s’être mêlé à l’assassinat de sa voisine, le nommé Félicien Sènadé Koudjèga, cultivateur de nationalité béninoise, âgé de 31 ans, l’a appris, mardi dernier, à ses dépens au tribunal de première instance de deuxième classe de Lokossa, siégeant en matière criminelle. En statuant publiquement, contradictoirement et en premier ressort sur son cas, le tribunal l’a jugé coupable et l’a condamné à 6 ans de réclusion criminelle. Ayant déjà fait plus de six ans en prison, pour avoir été incarcéré le 5 février 2013, Félicien Sènadé Koudjèga devrait retourner chez lui, en famille.Il était poursuivi pourcomplicité d’assassinat commis sur la nommée Élisabeth
Kouessi Monleme, sa voisine d’une habitation commune à Dogbo, dans le département duCouffo.
A la barre, l’accusé n’a pas reconnu les faits tout comme il les avait niés aux étapes précédentes de sa poursuite. De nature calme, il est d’une personnalité stable, selon l’expertise médico-psychologique et psychiatrique.L’enquête de moralité lui est globalement favorable et il n’avait écopé, auparavant,d’aucune condamnation pénale. La défense assurée par Me Aboubakar Baparape, commis d’office, soutenant l’innocence de son client, avait plaidé l’acquittement au bénéfice du doute contre le ministère public qui a requis contre lui 15 ans de réclusion criminelle.

LIRE AUSSI:  Appui au développement de l’agriculture :Le Bénin signe trois projets avec la FAO pour 1,7 milliard F CFA

Les faits

Félicien Sènadé Koudjèga a perdu sa fillette, samedi 26 janvier 2013, dans une atmosphère de méfiance entre voisins d’une même habitation à Dévè, dans la commune de Dogbo. Ensemble avec certains de ses parents dont son frère utérin Coffi
Adannou, il a suspecté dame Élisabeth Kouessi Monleme, avec qui la mère de la fillette décédée a, précédemment, eu une altercation, d’être l’auteure de la mort de cette fillette, se fondant sur des considérations superstitieuses.Il en a fait la confidence à son ami Séto Sogloga, en lui promettant de venger sa fillette décédée.
Le lendemain de ce décès, soit le 27 janvier 2013, alors qu’Élisabeth Kouessi Monleme s’est rendue au champ pour faire de la cueillette, elle a été surprise et assommée de coups de machette par le nommé Coffi Adannou, vêtu d’une chemise rouge, puis abandonnée dans un bain de sang.
Après son forfait, CoffiAdannou a pris la fuite, et dame Élisabeth Kouessi Monleme a été conduite au centre hospitalier départemental du Mono-Couffo à Lokossa, où elle est décédée des suites de ses blessures.
Les investigations ont conduit à l’interpellation et à l’inculpation de Félicien Sènadé Koudjèga comme complice de cet assassinat, mais il n’a jamais reconnu les faits.

LIRE AUSSI:  Haute cour de justice : Le nouveau président élu mercredi 20 juin prochain

Composition du tribunal

Président : Alphonse Gbossou

Assesseurs : Bienvenu Sohou, Herbert Solevo, Alain Raoul Noutaï Hounmanakan

Ministère public : Ousmane Aledji

Greffier : Rony Esther prince Degbessou