Pour la satisfaction de leurs diverses revendications: Les enseignants dans les rues de Natitingou

Par Eklou,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Pour la satisfaction de leurs diverses revendications: Les enseignants dans les rues de Natitingou


Pour la satisfaction de leurs diverses revendications: Les enseignants dans les rues de Natitingou

Nombreux sont les enseignants à prendre d’assaut les rues de la ville de Natitingou, mardi 13 février dernier, pour exiger la satisfaction par le gouvernement de leurs revendications.

LIRE AUSSI:  Commémoration de la Journée internationale de la femme:PEBCo-BETHESDA récompense ses meilleurs clients

Partis du collège d’enseignement général I de Natitingou, des enseignants de la maternelle, du primaire et du secondaire de l’Atacora sont descendus dans les rues de la ville pour réclamer la satisfaction de leurs revendications. Fronts ceints de bandeau rouge, pancartes en main et dans un vacarme propre à eux, ils ont défilé dans les rues sous le regard ébahi des usagers de la route.
Sous l’égide du collectif des secrétaires généraux départementaux de divers syndicats de l’Atacora, les manifestants ont marqué d’abord arrêt à la direction départementale des différents ordres d’enseignement avant de mettre le cap sur la préfecture de Natitingou. Encadrés par la police et dans la discipline, les pancartes en disaient long sur les points de leurs revendications. Se disant affamés et laissés pour compte au moment où certains cadres du pays se taillent des avantages mirobolants, ils réclament une attention du gouvernement au risque de voir l’école connaître une année blanche.

LIRE AUSSI:  25è édition de la Journée de l’Enfant africain: Miss Naïades 2014 joue sa partition

Face au secrétaire général du département de l’Atacora, des chargés de mission du préfet absent, les manifestants exigent entre autres par la voix de leur porte-parole, Raoul da Costa, l’application sans délai des décrets n° 2015-592 et n° 2015-593 du 21 novembre 2015 portant respectivement statuts des corps des personnels enseignants de l’enseignement du second degré et statuts particuliers des corps des personnels enseignants de l’enseignement du 1er degré, notamment l’indexation des salaires des enseignants de la maternelle, du primaire et du secondaire et la jouissance effective des avantages contenus dans les huit premiers projets d’arrêtés dont l’incidence financière a été évaluée dans les deux sous-secteurs.

Par ailleurs, ils réclament le paiement sans délai de la totalité des primes de rentrée 2017-2018 aux enseignants locaux, contractuels (Ace) et permanents (Ape) omis, ainsi que des 5 % impayés, des 25% d’augmentation des salaires conformément au décret 2011-505 du 5 août 2011 et le rappel des mois impayés, la revalorisation du point indiciaire et le règlement des problèmes catégoriels de tous les enseignants, la réhabilitation des directeurs, comptables et autres déchargés.