Pour leurs bonnes performances : La Cnss Sport célèbre ses clubs

Par Fulbert Adjimehossou,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Pour leurs bonnes performances : La Cnss Sport célèbre ses clubs

Pour leurs bonnes performances La Cnss Sport célèbre ses clubsLa Caisse nationale de sécurité sociale a offert à ses clubs une soirée de liesse pour célébrer leurs performances obtenues au cours de l’année

Sur la pelouse du Novotel, footballeurs et handballeurs se sont lâchés. Après la pression infernale de la saison, Flowers handball club et As Cotonou ont succombé à l’émotion sur le zouk de Richard Flash et se sont envolés sur les cadences de Sessimè. L’histoire retiendra, elle, qu’ils ont eu une soirée de liesse. Et c’est bien cet immense bonheur que la Caisse nationale de sécurité sociale a voulu offrir à ses clubs à travers la première édition de « La Cnss Sport célèbre ses talents ». « L’objectif recherché avec l’organisation de la présente cérémonie est de présenter les résultats encourageants obtenus », précise Appolinaire Cadete Tchintchin, directeur général de la Cnss.
Des performances, de bonnes et de glorieuses, Flowers handball club en a eu au cours de la saison écoulée. Après un parcours sans faute, le club a été sacré champion, aussi bien chez les hommes que chez les dames. Avec ce sacre, les deux équipes participeront cette année au championnat d’Afrique des clubs champions et au championnat d’Afrique des vainqueurs de coupe, avec l’ambition de rivaliser avec les grands clubs africains. De son côté, pour la saison 2021-2022, As Cotonou a terminé 2e sur 9 équipes dans la phase de groupe et s’est ainsi qualifié pour la super ligue pro, synonyme de première division qui démarre le 26 février 2022. « Nous pouvons légitimement nous réjouir des premiers résultats obtenus depuis la création de la société sportive. C’est pourquoi nous entendons continuer dans cette dynamique », déclare Mohamed Bachir Aboudou, président de la Cnss Sport.
Flowers handball club est un groupe soudé et ambitieux. As Cotonou n’en est pas moins, avec une équipe jeune, perfectible et une identité de jeu plaisant. La Cnss ne s’est donc pas trompée sur les potentialités de ces deux clubs qu’elle voudrait faire rayonner. Au cours de la soirée, le staff technique et les joueurs ont promis de toujours faire mieux. « Au nom des joueuses et des joueurs, je voudrais vous dire que nous ne reviendrons pas de la campagne africaine les mains vides », a promis Aimé Sebio, manager de Flowers handball club de Cotonou.
De son côté, la Cnss Sport entend pousser ses clubs sur le toit de l’Afrique, en mettant le paquet. Il s’agira de renforcer la gouvernance de la société en y intégrant d’autres partenaires, de disposer d’infrastructures propres et y développer des activités pour le financement des clubs, et surtout d’investir dans la formation des jeunes. « A terme, Cnss Sport doit avoir les clubs regroupant les meilleurs joueurs de la place. Nous rêvons grand pour le projet sportif de la Cnss », a martelé Mohamed Bachir Aboudou. Le directeur de Cabinet du ministre du Travail et de la Fonction publique n’a pas manqué d’exprimer la conviction du gouvernement pour le sport et l’opportunité à saisir par les joueurs pour écrire les belles histoires de leurs clubs. Des histoires émotives, au coup de sifflet final de chaque championnat, avec un trophée en main et des étoiles indélébiles sur le maillot.

LIRE AUSSI:  Meurtre (5e dossier): Orou Bouraïma retrouve ses deux épouses et dix enfants