Pour sa direction de campagne:Talon fait appel aux cinq partis le soutenant

Par Ariel GBAGUIDI,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Pour sa direction de campagne:Talon fait appel aux cinq partis le soutenant


La direction de campagne du candidat Patrice Talon, dans le cadre de la présidentielle du 11 avril 2021, sera composée des représentants des cinq partis soutenant sa candidature. Il n’y aura donc pas de campagne électorale solitaire, précise Jacques Ayadji, président du parti Mouvement des élites engagées pour l’émancipation du Bénin (Moele-Bénin).

LIRE AUSSI:  Rencontre périodique au ministère des Affaires étrangères et de la Coopération : Les efforts et progrès du Bénin reconnus et salués

« C’est le candidat à l’élection qui définit comment la campagne va s’organiser. Ce que nous savons, c’est que notre candidat (Patrice Talon) veut mettre en place une équipe composée des représentants de tous les cinq partis politiques qui portent sa candidature… », a expliqué Jacques Ayadji, président du parti Mouvement des élites engagées pour l’émancipation du Bénin (Moele-Bénin), lundi dernier, lors de sa rencontre avec les professionnels des médias.

Plus loin dans son propos, il explique que c’est le plan de campagne qui sera défini au niveau national qui sera décliné au niveau des départements, communes, arrondissements, quartiers (de ville) et hameaux. « Donc, nous sommes dans une logique de mise en commun des forces qui soutiennent la candidature de notre candidat », a-t-il souligné.
Des propos qui concordent avec les déclarations du candidat Patrice Talon qui a exhorté les mouvements et autres regroupements politiques soutenant sa candidature à soit rejoindre les partis politiques de la mouvance pour sa campagne électorale, soit disparaître puisqu’aucun de ces mouvements et autres regroupements, n’est autorisé à baliser le terrain en sa faveur de manière solitaire. Ces mouvements et regroupements politiques sont appelés « soit à rejoindre les grands blocs pour la campagne électorale ou à disparaitre », a martelé le candidat Patrice Talon, lors de la session extraordinaire du bureau politique de l’Union progressiste élargie aux élus du parti, samedi dernier, à Cotonou.

LIRE AUSSI:  Edito: Des problèmes, des solutions