Pour son appui à la profession comptable au Bénin et en Afrique: Christian Désiré Migan distingué

Par Anselme Pascal AGUEHOUNDE,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Pour son appui à la profession comptable au Bénin et en Afrique: Christian Désiré Migan distingué


L’Association béninoise des experts comptables stagiaires et diplômés de comptabilité supérieure (Abecs) unie à l’Ordre des experts comptables et comptables agréés (Oecca) du Bénin, a distingué jeudi 12 août dernier, l’illustre aîné de la profession comptable Christian Désiré Migan. C’est en présence de Romuald Wadagni, ministre de l’Economie et des Finances qui n’a pas tari d’éloges à l’égard de celui qu’il appelle son mentor.

LIRE AUSSI:  Couffo: Bruno Amoussou appelle à la remobilisation autour du Ravip

Un parcours élogieux, une expertise inépuisable, une sollicitude reconnue de tous, un sens de partage et inouï, des aptitudes pédagogiques et didactiques inspirantes…, voilà autant de valeurs que l’on admire chez celui qu’on appelle le doyen des experts-comptables en Afrique de l’Ouest, Christian Désiré Migan. Pendant qu’il est encore temps et à juste titre, l’Association béninoise des experts comptables stagiaires et diplômés de comptabilité supérieure (Abecs) a décidé de décerner une décoration à l’illustre expert pour tout ce qu’il fait et continue de faire pour la profession comptable au Bénin et en Afrique.

Esaïe Hounkponou, président de l’Abecs, précise qu’il s’agit de la distinction d’un vaillant de la profession. « Votre parcours exceptionnel suscite l’engouement des jeunes générations à embrasser l’expertise comptable », a-t-il déclaré. Il relève d’ailleurs qu’il y a de plus en plus de candidats qui s’inscrivent de sorte qu’à cette allure, le Bénin est en voie de devenir le premier pourvoyeur de professionnels en expertise comptable en Afrique de l’Ouest francophone. Premier président de l’Ordre des experts comptables et comptables agréés (Oecca) du Bénin, Christian Désiré Migan a accompagné plusieurs jeunes candidats dans l’obtention du Diplôme d’expertise-comptable. Il a œuvré pour la délocalisation des diplômes français pour permettre aux candidats béninois et voisins de passer leurs examens au Bénin.

LIRE AUSSI:  Première session extraordinaire du Cnds: L’avant-projet du budget 2019 étudié

Il a milité pour l’intégration de l’Ordre des experts comptables et comptables agréés du Bénin dans la fédération internationale. Il a fait adhérer l’ordre des experts comptables du Togo et du Burkina Faso et accompagne le Burundi et la République démocratique du Congo dans cette démarche. Il continue de former des générations à travers ses cours à l’international et sa fonction de coordonnateur des études à l’Ecole supérieure d’expertise comptable au Bénin. Ses services et facilitations à la profession comptable au Bénin et en Afrique ne se comptent plus. Serge Armand Codo, président de l’Oecca témoigne : « C’est un aîné que je considère comme un baobab de la profession… Quand il vous souffle à l’oreille Vous n’avez pas le droit d’échouer c’est parce qu’il en a la ferme conviction. Nous avons encore beaucoup à apprendre de lui ».

Une source d’inspiration

Très proche du doyen Christian Désiré Migan, Romuald Wadagni, ministre d’Etat en charge de l’Economie et des Finances se considère comme son enfant. « Tonton Christian a joué un rôle fondamental dans ma vie professionnelle et familiale… C’est lui qui m’a donné les clés de la comptabilité. Alors que j’étais au collège, il m’emmenait dans son cabinet voir à quoi ressemble l’expertise-comptable… », confie le ministre d’Etat. Il ajoute que le doyen Christian Désiré Migan l’a aidé à s’inscrire pour les études supérieures en France.
« Tout son accompagnement m’a aidé à finir major de ma promotion… A chaque fois que je le vois, je repars toujours avec quelque chose de nouveau… », affirme Romuald Wadagni. Les témoignages sur l’homme sont tous élogieux.
« Vous avez réussi à me faire couler des larmes. Il y a eu des mots trop forts pour moi», va déclarer Christian Désiré Migan. Pour l’homme au cœur des honneurs, malgré tout ce qui a été fait, il reste encore à faire. Christian Désiré Migan partage son ambition : « Dans les années 90, j’ai rêvé de faire du Bénin, le quartier de la comptabilité en Afrique en formant des comptables de qualité, un ordre de qualité afin d’en faire des professionnels de qualité exportables ». Saisissant l’occasion, il a plaidé pour que l’apprentissage en comptabilité au Bénin soit plus opérationnel et que la fonction soit davantage valorisée. Christian Désiré Migan a également exhorté la médiation du ministre pour les candidats au Diplôme d’expertise comptable session de novembre 2020 qui n’ont pas pu prendre part aux examens faute de visa. Le ministre Romuald Wadagni a promis d’œuvrer dans ce sens.
Par ailleurs, lors de la cérémonie de distinction de l’aîné Christian Désiré Migan, l’Abecs a accueilli 29 nouveaux membres qui ont adhéré à l’association. Esaïe Hounkponou, nouvellement élu président de l’Abecs, a annoncé que sa mandature est placée sous le sceau du respect des valeurs éthiques et des principes déontologiques qui sous-tendent la profession.

LIRE AUSSI:  Diner-débat de l’AgriFam: Les décideurs politiques mobilisés autour de l’igname