Pour un monde plus équitable et durable: Une décennie pour outiller 50 bâtisseurs de paix

Par La Redaction,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Pour un monde plus équitable et durable: Une décennie pour outiller 50 bâtisseurs de paix

Photo de famille

A l’occasion de la 40e Journée internationale de la Paix, Hugues Hector Zogo, président de l’Ong “Paix, Liberté”, a procédé ce mardi 21 septembre 2021 au lancement de l’Ecole de la Paix. L’objectif est de former les 50 candidats âgés de 18 à 30 ans, retenus pour cette toute première promotion, pour en faire au bout de 10 ans de vrais bâtisseurs de paix.

LIRE AUSSI:  Décès suspect d’un conducteur à Parakou: Cinq agents de police mis sous mandat de dépôt

Instituée depuis 1981 par les Nations Unies, la Journée internationale de la Paix est à sa 40e édition. Celle-ci est axée sur le thème ” Se relever pour un monde plus équitable et durable”. En phase avec cette thématique, l’Ong “Paix, Liberté” couronne ses différentes actions de paix des années antérieures par le lancement de l’École de Paix au Bénin. Cette noble initiative est placée sous le parrainage de deux personnalités, ambassadeurs de paix : Lucien Glèlè Langanfin, membre du Conseil d’administration de la Caisse nationale de Sécurité sociale et Arlette Bello Saïzonou, adjointe au maire de Cotonou. À travers cette école, Hugues Hector Zogo s’inscrit désormais dans la prévention en vue de la sauvegarde de la paix.
« Lors des trois mois de formation gratuite, les candidats seront au contact d’éminentes personnalités composées de sociologues, d’historiens, de magistrats, de députés, de ministres, d’ambassadeurs, d’avocats, de philosophes », informe Audrey Sotomey, directrice de l’Ecole de Paix du Bénin. Elle précise que la formation ouverte ce mardi 21 septembre s’animera chaque samedi de 8 h à 12 h 30 et prendra fin le 11 décembre 2021 pour cette 1re année. Jour mémorable marquant le 31e anniversaire de l’adoption de la Constitution du 11 décembre 1990, fruit des résolutions de paix de la Conférence des Forces vives de la Nation. Selon Hugues Hector Zogo, « Une bourse d’étude sera offerte au major et les cinq premiers de la promotion bénéficieront des opportunités de stage dans des organismes ». Ainsi d’ici 10 ans, une nouvelle génération d’ambassadeurs de Paix sera aguerrie pour renforcer les idéaux de paix au sein de toutes les nations et de tous les peuples.

LIRE AUSSI:  « Palme Cardinal Gantin des artisans de Paix »: En hommage aux bâtisseurs d’un monde plus fraternel

Faire des réseaux sociaux des outils de paix

“Jeunesse et réseaux sociaux, quelle démarche pour la sauvegarde de la paix au Bénin”. C’est le thème développé par Jocelyne Dagnon, inspecteur de la qualité à l’Office de radiodiffusion et télévision du Bénin (Ortb). Elle montre dans un premier temps l’addiction négative des réseaux sociaux qui en plus de rendre les jeunes contre-productifs deviennent une arme redoutable de destruction. Elle a invité les candidats à se distinguer par leur usage des réseaux sociaux, en se comportant comme de véritables bâtisseurs de paix. Les candidats attentifs à sa communication ont exprimé leur gratitude à l’endroit de Hugues Hector Zogo pour cette opportunité et de Jocelyne Dagnon pour ses réflexions. Leurs apports et questions témoignent de leur intérêt pour la sauvegarde de la paix et de leur engagement à donner le meilleur d’eux-mêmes. Le parrain de l’école de Paix a invité les candidats à avoir du respect pour l’Ong ” Paix, Liberté” ainsi que pour les différents formateurs en faisant preuve de discipline et de rigueur.

LIRE AUSSI:  Préparatifs de la rentrée scolaire 2021 – 2022: Nécessité d’impliquer les enfants ?

Par Henri Morgan (Stag.)