Pour un processus électoral inclusif, intègre et transparent: La CENA forme des facilitateurs à la méthodologie Bridge

Par Pintos GNANGNON,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Pour un processus électoral inclusif, intègre et transparent: La CENA forme des facilitateurs à la méthodologie Bridge


La Commission électorale nationale autonome (Cena) organise depuis ce lundi 15 octobre à Agoué, une formation des facilitateurs Bridge à l’intention de ses membres. Ceci dans l’optique de renforcer davantage leurs compétences aux fins d’une bonne performance de l’institution et de son professionnalisme. Cette session de formation qui prend fin le 23 octobre prochain a été ouverte officiellement par Geneviève Boko Nadjo, vice-présidente de l’institution.

LIRE AUSSI:  Etude du projet de loi de finances 2019 au Parlement: Romuald Wadagni défend un projet de budget en baisse au Mef

La présente formation des facilitateurs Bridge est la seconde, après celle organisée à Cotonou du 20 au 24 août 2018 et qui a permis, selon la vice-présidente de la Commission électorale nationale autonome (Cena), Geneviève Boko Nadjo, d’obtenir des acquis qui ont facilité l’organisation de la deuxième phase d’enseignement relative à la formation des facilitateurs.
Précisant les objectifs de cette formation qui durera dix jours, Geneviève Boko Nadjo affirme qu’elle permettra de former pendant dix jours les participants sélectionnés à la méthodologie du projet Bridge, au contenu existant ainsi qu’au développement de nouveaux contenus ; de leur donner une expérience encadrée de la conduite du projet Bridge et la possibilité de modifier les supports pédagogiques Bridge existants et d’en développer de nouveaux. La formation permettra également d’offrir aux participants un mécanisme d’évaluation de leur aptitude à faciliter le projet Bridge au niveau requis.
Cette formation, à ses yeux, vient combler un besoin : celui du renforcement de capacités d’une équipe soucieuse de professionnalisme et de performance.
Elle a exhorté les participants à suivre avec une totale assiduité cette session, mais aussi et surtout à y participer activement afin qu’à l’issue du processus, le Bénin puisse se prévaloir d’une masse critique de facilitateurs Bridge à même de mettre leur savoir-faire et leurs compétences à améliorer les pratiques de gestion électorale dans le monde, à l’instar des enseignants-formateurs Alexandra Hovelacque et Théo Dowetin.
Elle a salué l’engagement et la disponibilité des uns et des autres et remercié, au nom de l’institution Osiwa qui n’a ménagé aucun effort pour apporter le financement nécessaire à la formation.
La formation Bridge facilite la mise en place d’une administration électorale solide et durable. Le Bridge est reconnu comme le cours le plus complet en matière électorale, mais également une solution pour asseoir un processus électoral inclusif, intègre et transparent. Elle permet de former des compétences électorales, des formateurs semi-accrédités et accrédités aux concepts, principes de gestion et de monitoring des processus électoraux et les accompagner à élaborer un plan d’action de réutilisation des connaissances acquises.

LIRE AUSSI:  Installation de la représentation de la CCIB dans le Borgou-Alibori: Un nouveau bureau préside la région économique de Parakou