Pour une magistrature respectée: Les conseils de Victor Dassi Adossou au bureau de l’Unamab

Par Thibaud C. NAGNONHOU, A/R Ouémé-Plateau,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Pour une magistrature respectée: Les conseils de Victor Dassi Adossou au bureau de l’Unamab


Le bureau de l’Union nationale des magistrats du Bénin (Unamab) a été reçu en audience, vendredi 25 juin dernier, par le président de la Cour suprême, Victor Dassi Adossou, sur l’initiative de ce dernier. Les voies et moyens pour que la maison justice redore son blason ont été au cœur des échanges.

LIRE AUSSI:  Economie numérique pour le développement local: Autant d’avancées réalisées que d’opportunités en perspective


La délégation de l’Unamab a été conduite par son président, Jacques Hounsou, président de la Cour d’appel d’Abomey.

Selon lui, les échanges ont tourné surtout autour de la vision du président de la Cour suprême pour la maison justice. Le président de l’Unamab avoue avoir rencontré avec sa suite un expert de la justice.

Car, selon lui, avant d’être président de la Cour suprême, Victor Dassi Adossou a fait tout son parcours dans la maison justice.

Il n’y est jamais sorti pendant sa carrière. Il connait les problèmes de la magistrature. Le président de l’Unamab confie que le président de la Cour suprême a insisté que le temps est venu pour que la maison justice se soude et prenne son rôle dans l’Etat.

C’est dans cette unité et solidarité que la magistrature sera perçue par les autres institutions de la République comme un pouvoir et traitée avec respect.

Jacques Hounsou dit avoir été conseillé par le président de la Cour suprême sur la nécessité pour l’Unamab de faire prévaloir le dialogue avec tous les pouvoirs y compris l’Exécutif.

LIRE AUSSI:  Dossier Laurent Mètongnon et consorts: La cause renvoyée à huitaine pour fait de grève

L’Unamab aura beaucoup à gagner dans ce dialogue qui lui permettra d’expliquer ses préoccupations au lieu de se mettre, comme par le passé, dans une posture d’affrontement surtout avec le gouvernement et le président de la République, souligne Jacques Hounsou.

A la suite du bureau de l’Unamab, le président de la Cour suprême a reçu les autres organisations professionnelles de la maison justice qu’il n’a pas encore rencontrées dans le cadre de ses échanges avec tous les acteurs de la chaine judiciaire. Il s’est entretenu avec le Syntra-Justice ; le Synagojub ; Unogec et le Syntra-Jri.

Une délégation de la Haute cour de Justice du Mali en visite de partage avec son homologue béninois a été aussi reçue en audience par Victor Dassi Adossou?