Pour violation des statuts et réglément intérieur: Christian Sossouhounto exclu de la RB

Par Bruno SEWADE,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Pour violation des statuts et réglément intérieur: Christian Sossouhounto exclu de la RB


Annoncée avant la tenue des législatives du 26 avril dernier, l’exclusion de Christian Sossouhounto de la Renaissance du Bénin est devenue une réalité depuis hier, mardi 12 mai. C’est au terme d’une réunion du Bureau politique de ce parti, que la décision a été prise conformément à l’article 45 du Règlement intérieur du parti.

LIRE AUSSI:  Opérationnalisation des centres secondaires de l’état civil de l’Atacora : Du matériel technique pour cinq communes frontalières

Le ministre de l’Urbanisme, de l’Habitat et de l’Assainissement Christian Sossouhounto n’est plus militant de la Renaissance du Bénin. Il a été exclu hier par le Bureau politique du parti pour violation des statuts et règlement intérieur.

Militant de la Renaissance du Bénin depuis des années, Christian Sossouhounto a commencé à la faveur son ascension suite aux élections municipales, communales et locales de 2002. Elu conseiller municipal dans le 6è arrondissement de Cotonou, il a été le chef de cet arrondissement jusqu’à la fin de son mandat en 2007. En 2008, il a été réélu pour devenir cette fois-ci le troisième adjoint au maire de la capitale économique du Bénin. Et c’est cette ascension qui a permis au chef de l’Etat, le président Boni Yayi de lui faire appel au gouvernement en août 2013 pour remplacer Blaise Ahanhanzo-Glèlè militant du même parti au poste de ministre de l’Urbanisme, de l’Habitat et de l’Assainissement.
Les choses ont commencé par se compliquer pour le jeune ministre quand son parti n’était plus sur la même longueur d’onde que le président de la République dans la gestion de certains dossiers de la République. Le cas le plus frappant est celui du 10 décembre 2014 le jour de la marche des Forces de l’Opposition contre la révision de la Constitution du 11 Décembre 1990 où la Renaissance du Bénin a pris une part active. Et c’est depuis lors que le parti a commencé par lui demander de déposer sa démission du gouvernement. Ce que ce dernier n’a pas fait. Mais lors des positionnements sur les listes dans le cadre des législatives d’avril dernier, Christian Sossouhounto s’est présenté sur la liste des Forces cauris pour un Bénin émergent (FCBE) concurrençant ainsi son propre parti dans la 15è circonscription électorale. Tous ces éléments réunis ont fait dire au Bureau politique que le jeune ministre a violé les articles 65, 66, 67, 68, 71, 72 et 73 des statuts de la Renaissance du Bénin. Et par conséquent il va falloir l’en exclure. Et c’est ce qui a été fait hier dans la Décision N°001/-RB/SEN/SP.

LIRE AUSSI:  Campagne cotonnière 2022-2023 : Les acteurs agricoles satisfaits de la décision du gouvernement