Premier album de l’artiste Dilenna: «J’ai décidé» l’amorce d’une carrière prometteuse

Par Josué F. MEHOUENOU,

  Rubrique(s): Culture |   Commentaires: Commentaires fermés sur Premier album de l’artiste Dilenna: «J’ai décidé» l’amorce d’une carrière prometteuse


L’univers musical béninois s’est enrichi ces jours-ci avec une nouvelle production discographique. «J’ai décidé», œuvre de l’artiste Dilenna, de son vrai nom Blandine Sessi Ahéhéhinnou est une ode à la gloire de Dieu et se veut également le point de départ d’une carrière sans doute prometteuse.

LIRE AUSSI:  Exposition publique diptyque au palais de la Marina : Des citoyens se confient au terme de leur visite

Tout la prédestinait à une carrière musicale et ceux qui ont vu en Blandine Sessi Ahéhéhinnou depuis sa petite enfance, les germes d’une artiste accomplie n’ont sans doute pas eu tort. Très tôt révélée au sein du groupe musical de sa famille, cette cadette d’une famille de six enfants a tôt fait de s’imposer par ses aptitudes et sa facilité à imiter certaines stars américaines, tout comme des artistes béninois. Malgré ces aptitudes, c’est avec le rythme Akonhoun que la petite Sessi fait ses débuts dans un groupe folklorique à Cana (Bohicon). Son talent va davantage se peaufiner et se révéler avec le groupe musical du «Renouveau charismatique de Houawé Ouassaho». Bien d’autres expériences se sont accumulées au fil des années pour la jeune artiste en herbe qui, chemin faisant, a peaufiné son expérience artistique.

Passionnée et révélée par la musique traditionnelle, Blandine Sessi Ahéhéhinnou a préféré faire les choses dans le temps, sans précipitation. Finalement, c’est en 2014 qu’elle se laisse découvrir avec un album professionnel baptisé «J’ai décidé». Un compil de dix titres à travers lequel l’artiste chante Dieu, la vie, l’amour, le vécu quotidien. Le titre éponyme est d’ailleurs assez révélateur du talent qui a sommeillé durant toutes ces années en cette jeune artiste. On y découvre une voix suave et mélodieuse, berceuse… Malgré ces atouts, Dilenna à qui aurait pu faire une très belle carrière dans la musique urbaine arpente les couloirs du gospel. Même si elle n’y a pas noyé à cent pour cent son premier bébé musical, elle a néanmoins fait la part belle à la musique béninoise. Non pas que l’artiste a quelque crainte, mais sans doute parce qu’elle sent l’appel comme diraient d’aucuns. Les paroles sont écrites par elle-même. L’arrangement a été assuré par Fifi Finder et José Elmah. La prise de voix elle s’est faite entre Bohicon et Lyon (France). Comme quoi, Blandine Sessi Ahéhéhinnou n’a pas lésiné sur les moyens pour offrir à ses fans un disque digne du nom. S’agissant des rythmes, elle ne s’est pas montrée avare non plus. Du reggae qu’elle présente comme une passion en passant par le Think modernisé, la musique urbaine… elle offre une belle variété qui se laisse apprécier en Fongbé, en français et en Mina ?

LIRE AUSSI:  Ecole Fifontin Minhouigbédjiton « Gbékoun » : Les premiers élèves à l’épreuve