Premier Conseil des ministres du nouveau quinquennat: Patrice Talon indique la voie à suivre aux ministres

Par Josué F. MEHOUENOU,

  Rubrique(s): Non classé |   Commentaires: Commentaires fermés sur Premier Conseil des ministres du nouveau quinquennat: Patrice Talon indique la voie à suivre aux ministres

Conseil des ministreConseil des ministres

Le nouveau gouvernement a effectué sa rentrée, ce mercredi 26 mai. Anciens et nouveaux ministres ont été entretenus par le chef de l’Etat, au cours d’un Conseil pas ordinaire, sur les attentes du nouveau quinquennat. Le président Patrice Talon en a profité pour donner des orientations à ses premiers collaborateurs et les engager à l’action pour porter le rêve du développement du pays.

LIRE AUSSI:  Visite dans les locaux de l’Onip : Aurélie Adam Soulé Zoumarou s'imprègne des conditions de travail

L’ambiance à la présidence de la République, aux abords et à l’intérieur de la salle du Conseil des ministres, ce mercredi 26 mai était bon enfant. Rigolades, accolades, discussions en aparté…
Les ministres et autres proches collaborateurs du président de la République autorisés à prendre part à la séance se sont échangé des amabilités avant l’arrivée du président Patrice Talon. Presque au grand complet en dépit du remaniement ministériel, on devine bien la joie qui a pu être la leur d’entamer le nouveau quinquennat aux côtés du chef de l’Etat, comme cela a été le cas pour certains parmi eux, cinq ans auparavant. Une petite récréation qui n’aura duré que le temps de l’installation des membres de l’Exécutif et l’entrée en salle du chef de l’Etat pour un bref échange.
« La séance a essentiellement consisté en une prise de contact au cours de laquelle le président de la République a donné des orientations très claires sur ce qu’il attend des membres du gouvernement », indiquera au cours de son point de presse, le secrétaire général adjoint du gouvernement, porte-parole du gouvernement, Léandre Wilfried Houngbédji. Occasion également pour le président de la République de féliciter notamment les anciens ministres reconduits dans leurs fonctions. « A cet effet, le chef de l’Etat a rappelé que la salle du Conseil des ministres est le lieu consacré pour prendre des décisions importantes visant à impacter qualitativement la vie de nos compatriotes. Les membres du gouvernement doivent avec détermination, s’employer à combler ces attentes du peuple pour mériter davantage sa confiance. Il s’agit d’asseoir durablement les bases du développement de notre pays et, partant, celles du bien-être collectif et individuel», affirme le porte-parole du gouvernement.
« Si nous donnons le meilleur de nous-mêmes, si nous restons mobilisés, dans l’abnégation, nous allons changer le cours de l’histoire de notre pays et au-delà. Nous ferons en sorte de démontrer que le sous-développement n’est pas une fatalité car sa perpétuation est principalement due aux élites qui gouvernent ». Ce sont là, d’autres exhortations faites par le président de la République, rapporte-t-il. Le sérieux, la rigueur et une volonté à toute épreuve sont indispensables selon le président de la République qui a profité de l’occasion pour exhorter ses ministres à veiller en permanence à ce que les intérêts personnels ne l’emportent jamais sur l’intérêt général. Car, a-t-il justifié, « Le pays attend de nous, notre volonté inébranlable de prendre en charge les enjeux de développement qui constituent des défis à relever. C’est cela qui va déterminer notre succès collectif. C’est pour ces raisons que je ne fais pas de clientélisme politique même si la fonction est d’abord politique », a expliqué le chef de l’Etat au cours de cette séance dont les détails ont été exposés par le porte-parole du gouvernement. Pour finir, le chef de l’Etat a exhorté les membres du gouvernement à honorer le pays par la qualité de leurs contributions à son essor. Patrice Talon a aussi averti qu’en tout état de cause, il n’hésitera pas à sanctionner les cas de déviances. « Le chef de l’Etat en terminant ses propos a donné des précisions sur les réajustements intervenus au niveau des attributions de certains ministères et de la nouvelle orientation qu’il donne à la coordination de l’action gouvernementale pour plus d’efficacité » .

LIRE AUSSI:  Présence de baleines au large du Bénin: Un vivier pour l’essor de l’écotourisme