Premier Forum mondial pour les enfants et les jeunes : focus sur la loi protégeant les filles et les femmes

Par Ariel GBAGUIDI,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Premier Forum mondial pour les enfants et les jeunes : focus sur la loi protégeant les filles et les femmes

La vice-présidente du Bénin Mariam Chabi TalataLa vice-présidente du Bénin Mariam Chabi Talata

La vice-présidente de la République, Mariam Chabi Talata, a pris part, ce mercredi 8 décembre, à la session de haut niveau du Groupe des Amis des Enfants et des Objectifs de développement durable (Odd) dans le cadre du premier Forum mondial pour les enfants et les jeunes. A l’occasion, elle a fait un exposé sur la loi portant répression des infractions commises à raison du genre, votée par le Parlement béninois.

LIRE AUSSI:  Salimane Karimou, ministre des Enseignements maternel et primaire : « Les cantines scolaires impacteront 500 mille apprenants en 2022 »

« La problématique dont je souhaite vous parler aujourd’hui concerne les violences non contre les enfants en général, les enfants de la rue, les enfants placés, les enfants talibés, les enfants bouviers, mais celle contre les filles en particulier », introduit la vice-présidente, Mariam Chabi Talata, lors de son allocution à la session de haut niveau du Groupe des Amis des Enfants et des Objectifs de développement durable (Odd) tenue, par visioconférence, dans le cadre du premier Forum mondial pour les enfants et les jeunes.
Après avoir planté le décor, l’ancienne vice-présidente de l’Assemblée nationale a d’abord présenté la situation des violences faites aux enfants et aux filles au Bénin, avant d’aborder le vote de la loi portant mesures spéciales de répression des infractions commises à raison du sexe et de protection de la femme et des filles. Une loi qui, souligne-t-elle, vise également à renforcer la lutte contre les violences faites aux filles.
Cette loi « contient de nouvelles dispositions pour mieux et durement réprimer les violences basées sur le genre; entre autres, les agressions sexuelles, le viol, le mariage précoce, les mutilations génitales féminines et les violences aggravées sur la femme ou la fille », fait savoir Mariam Chabi Talata. Elle informe l’assemblée que le vote de cette loi traduit l’engagement du Bénin à travailler sans relâche afin que, d’ici à l’horizon 2030, tous les enfants du pays, et les filles en particulier, vivent dans un cadre familial, communautaire et institutionnel exempt de toute forme de violence, abus et exploitation afin qu’ils puissent jouir de tous leurs droits, atteindre leur plein potentiel et contribuer dignement au développement de la société.

LIRE AUSSI:  Le numérique à l’Université d’Abomey: Des ministres présentent les opportunités