Premier spectacle du ballet national à Zacatecas: Les ambassadeurs de la culture béninoise enchantent le public mexicain

Par zounars,

  Rubrique(s): Culture |   Commentaires: Commentaires fermés sur Premier spectacle du ballet national à Zacatecas: Les ambassadeurs de la culture béninoise enchantent le public mexicain


Seul pays africain, ayant effectivement honoré de sa présence l’édition 2016 des Folkloriades à Zacatecas au Mexique, le Bénin a une fois encore, exhibé son patrimoine culturel immatériel. C’est à travers son premier spectacle donné à la Plaza de Armas.

LIRE AUSSI:  Réussir ces exercices de composition française: ‘’ Mon repère en français’’, le livre aux atouts didactiques

Samedi 6 août dernier à la Plaza de Armas, une des plus belles places publiques de Zacatecas, située à 610 km de la capitale mexicaine, habillés aux couleurs des Folkloriades, des milliers de festivaliers attendaient impatiemment la prestation du ballet national après celle de la Russie. Les danseurs professionnels du ballet font une première montée triomphale sur scène, avec l’accoutrement des adeptes de la divinité « Hebiosso ». Ils exécutent les pas de danse de ce rythme vodoun. A la fois, émus, emballés et curieux, les spectateurs réclament d’autres tableaux artistiques plus enrichissants. Ils vont être servis quelques dizaines de minutes plus tard, par la danse de la fertilité, le « Dan ».

Accompagnés de percussions et chants assurés par les maîtres chorégraphe du ballet national, Adolphe Koffi Alladé et de Clément Kakpo, les danseurs ont tenu en haleine, un public qui scandait des cris d’encouragement. Le Ballet national finit son premier spectacle par le « Akonhoun », une danse royale d’Abomey. Habillés comme de vaillants guerriers et amazones de cette cité historique, ils ont révélé ce pan de patrimoine culturel du Bénin aux Mexicains. Telle une bête de scène en transe, le danseur du ballet national, Léon Hounyè, affectueusement surnommé « Sakpata Zogbo », a séduit les festivaliers. Son corps vibrant aux rythmes du « Akonhoun » et sa poitrine impressionnante ont été une véritable attraction artistique. Rythme du Nord Bénin, le « Tipenti » a été également exécuté par le danseur N’dah N’tcha.

LIRE AUSSI:  Danse Incursion : dans le mystère de la pièce Koko

Une distinction pour le Bénin

A l’issue de ce premier spectacle, la délégation béninoise a été honorée d’une distinction décernée par les organisateurs des Folkloriades 2016. Il s’agit du Conseil international des organisations de festivals de folklores et d’arts traditionnels (Cioff) qui organise tous les quatre (4) ans cet évènement réunissant plusieurs pays du monde. Le prix a été remis au directeur du ballet national, Marcel Zounon par la présidente de la municipalité de Sombrerete à Zacatecas. Il s’agit d’une reconnaissance pour le mérite et pour la préservation et la valorisation du patrimoine cultuel et le brassage entre les cultures du monde. La participation du Bénin à ce festival a été une réalité grâce à la volonté politique qui a accompagné l’initiative. Le gouvernement du président Patrice Talon n’a ménagé aucun effort pour faire voyager ses ambassadeurs culturels. Le ministre du Tourisme et de la Culture, Ange N’koué, son homologue en charge du Commerce et de l’Artisanat, Lazare Sèhouéto et les responsables consulaires ont également pris une grande part dans la réussite de cette mission. En fin connaisseur des arts de la scène et grâce à son dynamisme, Marcel Zounon promet d’autres retombées pour le Bénin.