Première édition de la journée culturelle de la communauté: Sa Majesté Ebuka Josephat Onunkwo intronisée roi des Igbo du Bénin

Par Josué F. MEHOUENOU,

  Rubrique(s): Culture |   Commentaires: Commentaires fermés sur Première édition de la journée culturelle de la communauté: Sa Majesté Ebuka Josephat Onunkwo intronisée roi des Igbo du Bénin


Première édition de la journée culturelle de la communauté: Sa Majesté Ebuka Josephat Onunkwo intronisée roi des Igbo du Bénin

Double évènement pour la communauté Igbo du Bénin, samedi 5 décembre au palais des Sports du stade de l’Amitié de Kouhounou. La célébration de la première édition de la journée culturelle de cette communauté a été couplée avec l’intronisation de Sa Majesté Ebuka Josephat Onunkwo, premier roi des Igbo du Bénin.

LIRE AUSSI:  Assises de la Cafrim à Cotonou: D’importants projets discutés pour l’essor de la musique africaine

La communauté nigériane Igbo du Bénin avait sorti samedi 5 décembre dernier, tout ce qu’elle a de beau, d’attrayant et de séduisant au plan artistique pour la célébration de la première édition de sa journée culturelle. Grand moment de fête, de joie, à travers une célébration qui a permis à cette ethnie étrangère fortement présente au Bénin, notamment dans le domaine du commerce (des pièces détachées prioritairement) de faire parler sa tradition. Très tôt le matin, le stade de l’Amitié de Kohounou avait été pris d’assaut par des dizaines de personnes bien parées. Lorsque ce ne sont pas des tenues traditionnelles qui permettent de les identifier à leur appartenance, ce sont alors des tailleurs et autres styles élégamment choisis. Dans tous les cas, on ne pouvait ne pas se douter que c’était un jour de fête, surtout que chants, danses, tam-tams étaient présents sur l’esplanade intérieure du stade pour accompagner chaque arrivant au palais des Sports, lieu de la célébration. Cette ambiance va durer un bon moment, en tout cas, bien au-delà de midi, le temps pour les personnalités invitées de rejoindre les lieux.

LIRE AUSSI:  Comme solutions aux maux du secteur culturel béninois: Albert Bienvenu Akoha plaide la vulgarisation de la charte culturelle

On a ainsi pu observer la présence massive de dignitaires, chefs traditionnels, têtes couronnées du Bénin et du Nigeria prioritairement, autorités à divers niveaux et de rangs très respectés, s’installer pour assister à cette grande première. Car, en effet, c’est la toute première fois de son histoire que la communauté Igbo du Bénin organise sa journée culturelle. Raison pour laquelle, tous les cinq Etats du Nigeria à dominance Igbo étaient représentés. Qu’il s’agisse des ressortissants de Abia state, Enugu state, Imo state, Ebonyi state et de Anambra state, ils étaient tous présents et ont tenu à le faire remarquer à travers des banderoles, des affiches, des accoutrements et autres. Cette ambiance de fête dans laquelle se sont invités certains artistes Igbo va durer de longues heures, le temps finalement que le deuxième temps fort de cette journée de célébration ne prenne son envol avec l’arrivée de Sa Majesté Ebuka Josephat Onunkwo, premier roi des Igbo du Bénin.

LIRE AUSSI:  Fatima Kouchekeho: Vocation, vendre le Bénin par la chanson

Vive le roi Ebuka Josephat Onunkwo !

L’arrivée du souverain est saluée par un long processionnel auquel la forte délégation des rois du Bénin conduite par Sa Majesté Kpodégbé Lantèfan de Allada a également pris part. Une marque de considération et de respect mutuel entre têtes couronnées qui prendra fin sur des rituels Igbo avec l’entrée du roi accompagné par une horde de dignitaires et de princesses toutes belles. Désormais, les choses sérieuses peuvent commencer. Exécution de l’hymne national du Nigeria en langue Igbo, suivra celle du Bénin. Après quoi, le mot de bienvenue est dit pour installer les invités de marque. Parmi eux, le représentant du chef de l’Etat, des autorités à divers niveaux et le nonce apostolique près le Bénin et le Togo, Brian Udaigwe. Lequel n’a pas manqué d’aller faire ses civilités au roi.
La première cérémonie conduite par le souverain Igbo a été celle de la rupture de cola et son partage avec l’assistance. Selon le roi Ebuka Josephat Onunkwo, la cola est d’une importance fondamentale pour sa communauté. Il est même, selon lui, un grand symbole. « Les Igbo ont un grand respect pour la cola…Tel qu’elle se présente, unie, c’est ainsi que les membres de notre communauté sont unis», explique le souverain. Pour ce faire, il a invité toute l’assistance à la partager avec eux, en signe de respect, d’amitié et de solidarité. La cérémonie s’est poursuivie avec de nombreux messages de soutien, de témoignages et de solidarité en direction de la communauté Igbo du Bénin qui elle, est très fière de son tout premier roi qui, à l’occasion de cette journée culturelle, s’est vu officiellement intronisé après son investiture il y a quelques semaines.

LIRE AUSSI:  « Sous le signe du vaudou » : Grande attraction du Festival international de Porto-Novo