Première Foire de l’agriculture et de la foi à Toffo: Pari tenu malgré la faible affluence

Par Claude Urbain PLAGBETO,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Première Foire de l’agriculture et de la foi à Toffo: Pari tenu malgré la faible affluence


La première édition de la Foire de l’agriculture et de la foi à Toffo aura vécu. Le clap de fin de l’exposition et des échanges a retenti, ce mercredi 27 novembre, à la paroisse Saint Benoît, après une semaine d’activités riche en enseignements.

LIRE AUSSI:  Ceg Aplahoué et Dékpo: Jci Cotonou Soleil inaugure deux blocs de latrines et d’urinoirs

Pari gagné pour l’archidiocèse de Cotonou ! La première édition de la Foire de l’agriculture et de la foi (Faf), animée du 21 au 27 novembre sur la paroisse Saint Benoît de Toffo, aura globalement tenu ses promesses. Exposition de produits, d’intrants et de machines agricoles, messes quotidiennes, communications sur les enjeux et défis de la production et de la transformation agricole, rencontres B&B, soirées culturelles… Les différentes activités prévues dans ce cadre se sont déroulées sans accroc majeur, se réjouit le Père Hyacinthe Zannou.
« Nous avons atteint les objectifs qui nous ont été assignés», se félicite, pour sa part, le professeur Léon Okioh, président du comité d’organisation. Il témoigne sa gratitude à tous les forains et aux partenaires qui ont contribué à la tenue de cette manifestation inédite dans l’histoire de l’archidiocèse de Cotonou.
Selon le père Zannou, « Cette première édition de la foire de l’agriculture et de la foi aura été la réponse de l’appel divin à l’Homme : Ora et labora (Prie et travaille !) ». En termes de bilan, souligne-t-il, elle a servi de creuset de réflexions, de partage et d’émulation, favorisant la découverte des fruits du labeur des braves producteurs qui se consacrent à l’agriculture pour assurer l’autosuffisance alimentaire.
Placée sous le thème « Mission de l’évangélisation par les œuvres: Faire de l’agriculture un métier valorisant les fidèles dans leurs milieux de vie », cette édition s’inscrit dans le Plan stratégique d’action pastorale dont s’est doté l’archidiocèse de Cotonou depuis 2017. Le but ultime est d’inciter la jeunesse à s’intéresser davantage à ce secteur souvent délaissé par les bras valides au profit de l’exode rural et des activités peu indiquées pour impulser l’économie.
Le principal hic, ont reconnu les organisateurs et les forains, c’est le manque d’engouement noté lors des activités. Comme le Père Zannou, le représentant du maire de Toffo, Gaston Agbonon, prend l’engagement que les autorités communales joueront leur partition comme il se doit pour corriger le tir à l’avenir. Pour ce faire, il entend s’appuyer sur les radios locales pour sensibiliser la population et pallier ainsi le déficit de communication, si la deuxième édition de la foire est organisée encore à Toffo. C’est une opportunité de célébration de deux piliers fondamentaux de la vie de l’homme à savoir le travail bien fait et la foi en Dieu, souligne-t-il.
Noëlie Viniwanou, cheffe de la Cellule communale de Toffo de l’Agence territoriale de développement agricole (Atda 7 :
Ouémé-Atlantique-Littoral-Mono), salue l’engagement de l’Eglise en faveur de la promotion des filières agricoles. Au nom du ministre de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche, elle l’encourage à poursuivre dans cette voie, en vue de faciliter l’accès au marché local, régional et international des produits agricoles locaux d’une part et de tisser des liens d’affaires entre producteurs et commerçants ou consommateurs d’autre part.
Les regards sont désormais tournés vers la deuxième édition qui s’annonce plus prometteuse, au regard de l’ambition affichée par le comité d’organisation. «Nous étions inexpérimentés ; nous avons titubé ; nous avons perdu le souffle ; nous sommes tombés quelquefois et nous avons repris courage», laisse entendre Léon Okioh. « es insuffisances qui ont été signalées, nous les acceptons pour pouvoir aller de l’avant», admet-il, rassurant que les imperfections seront corrigées lors des prochaines éditions.

LIRE AUSSI:  Le marketing réseau: Les dessous d’un système sujet à controverse