Préparatifs des législatives d’avril 2015:La CENA forme les formateurs des agents électoraux

Par Site par défaut,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Préparatifs des législatives d’avril 2015:La CENA forme les formateurs des agents électoraux


La Commission électorale nationale autonome (CENA) a enclenché un volet important de son chronogramme. Hier jeudi 9 avril, elle a procédé à la formation des formateurs des agents électoraux à Cotonou. L’atelier prévu pour durer une journée a été ouvert par sa vice-présidente Geneviève Bocco Nadjo .

LIRE AUSSI:  Factures normalisées après achat de produits: Les gagnants de la tombola invités à vulgariser cette pratique

La Commission électorale nationale autonome (CENA) évolue dans son chronogramme. Elle est passée hier à la phase de la formation des formateurs qui se chargeront de former les agents électoraux sur le terrain pour le bon déroulement des prochaines législatives.
Moïse Bossou, commissaire chargé des études, de la formation et du suivi des agents électoraux à la CENA, a fait observer qu’à chaque élection, des insuffisances sont notées. Ces dernières sont dues, selon des observateurs et les institutions chargées du contentieux, au manque de formation des agents électoraux notamment des membres des postes de vote. Rappelant l’ancien contexte, Moïse Bossou a mentionné qu’avant, c’est l’Assemblée nationale qui désignait les coordonnateurs départementaux, les membres des Commissions électorales départementales, communales et d’arrondissement.

Et à leur tour, ces derniers proposaient les membres des bureaux de vote pour nomination par la CENA, a-t-il poursuivi. Dans ces conditions, a-t-il laissé entendre, on assistait à des procès-verbaux mal remplis, des feuilles de dépouillement mal traitées, ce qui conduit à l’annulation de grand nombre de voix dans les bureaux de vote. Mais pour mettre fin à ces faiblesses et dysfonctionnements, des dispositions légales ont été prises. A cet effet, a fait savoir Moïse Bossou, la loi 2013-06 portant Code électoral en République du Bénin a décidé que ce soit la CENA elle-même qui désigne les coordonnateurs d’arrondissement. Selon lui, la présente formation va dans le sens de cette loi. Au total, les formateurs en formation sont au nombre de 24, soit 6 équipes de 4 personnes. Elles auront à former à travers le pays les 2236 agents électoraux de manière itinérante dans les 77 communes. Au programme de chaque atelier de formation trois communications sont prévues sur la mission du coordonnateur d’arrondissement et celle des membres des postes de vote.

LIRE AUSSI:  Assassinat du Juge Sévérin Coovi en 2005: Claude Urbain Plagbéto publie «L’affaire Coovi : Chronique d’un procès au goût d’inachevé»

Ces communications seront appuyées par une séance de simulation de vote qui permettra aux coordonnateurs d’arrondissement et à leurs assistants de s’approprier les techniques de réception, de centralisation et de compilation des résultats.
En procédant au lancement officiel de la formation, Geneviève Bocco Nadjo, vice-présidente, a indiqué que la CENA a entamé un volet important de son chronogramme d’activités. «Il s’agit de la formation des formateurs», a-t-elle insisté avant de revenir sur l’importance du rôle des formateurs dans le processus électoral. Ils constituent, selon elle, un maillon important dans la chaîne du processus électoral en cours. Leur responsabilité est de transmettre le savoir. « Vous serez le canal par lequel on pourra dire que la CENA a réussi ou non », a-t-elle déclaré à l’endroit des participants.