Préparatifs du forum bilan des 10 ans de décentralisation au Bénin: Les acteurs de l’Atlantique-Littoral et de l’Ouémé-Plateau prêts

Par Thibaud C. NAGNONHOU, A/R Ouémé-Plateau,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Préparatifs du forum bilan des 10 ans de décentralisation au Bénin: Les acteurs de l’Atlantique-Littoral et de l’Ouémé-Plateau prêts


Les acteurs à la base des collectivités locales des départements de l’Atlantique-Littoral et de l’Ouémé-Plateau étaient en conclave, vendredi 11 septembre dernier à Porto-Novo, pour passer au scanner les forces et les faiblesses du processus de décentralisation en cours au Bénin déjà plus d’une décennie. Les travaux ont été lancés par le ministre en charge de la Décentralisation, Véronique Brun Hachémè et sont en prélude aux préparatifs du forum bilan de la décennie de la décentralisation qui auront lieu bientôt.

Plus rien ne bloque la tenue prochaine du forum bilan de la décennie de la décentralisation au Bénin. Toutes les parties prenantes sont désormais prêtes pour prendre part activement aux travaux. L’Atlantique-Littoral et l’Ouémé-Plateau, les derniers départements attendus pour l’atelier interdépartemental afin de préparer les assises de ce forum bilan ont tenu leur conclave vendredi 11 septembre dernier à Porto-Novo. Ce conclave intervient après ceux de Parakou avec les départements du Borgou-Alibori et de l’Atacora-Donga et de Bohicon avec le Zou-Collines et le Mono-Couffo. L’exercice a été le même vendredi dernier à Porto-Novo.

L’atelier interdépartemental a été une occasion pour les acteurs à la base des collectivités locales de l’Ouémé-Plateau et de l’Atlantique-Littoral d’évaluer de fond en comble les 10 ans de décentralisation au Bénin et de projeter des bases pour un nouveau départ. Les fruits de cette réflexion devraient servir d’intrants aux travaux du forum bilan qui aura lieu dans les jours à venir. La rencontre préparatoire de Porto-Novo a regroupé tous les acteurs impliqués dans la décentralisation au niveau des deux départements. Il s’agit notamment des autorités préfectorales, des cadres du ministère en charge de la Décentralisation, des maires et leurs adjoints, des conseillers communaux et municipaux, des secrétaires généraux des mairies, des partis politiques, de la Société civile, des Partenaires techniques et financiers ainsi que des personnalités morales et religieuses. Ils ont passé ensemble au crible le chemin parcouru pendant les 10 ans de décentralisation, analysé ce qui a bien tourné et ce qui ne l’a pas été et ont proposé des pistes de solutions pour sa correction.

Une initiative pertinente

Dans son mot de bienvenue, Moukaram Badarou, préfet de l’Ouémé-Plateau parlant en même temps au nom de son collègue de l’Atlantique-Littoral également présent, a salué l’initiative de l’organisation de ce forum bilan de la décennie de la décentralisation pour faire le diagnostic des maux qui minent le processus. Il trouve normal que l’on puisse marquer un arrêt pour réfléchir sur les moments de gloires de la décentralisation mais aussi ses difficultés. «10 ans après la décentralisation, où en sommes-nous ? Et où allons-nous ?», s’interroge le préfet Moukaram Badarou avant de trouver que la volonté politique n’a pas fait défaut dans la mise en œuvre du processus. Celle-ci a été traduite en 2007 par la création d’un ministère chargé de la Décentralisation, de la Gouvernance locale, de l’Administration et de de l’Aménagement du Territoriale et la mise en place du Fonds d’appui au développement des communes (FADeC), note-t-il.
L’autorité de tutelle des maires de l’Ouémé-Plateau est ensuite revenue sur quelques goulots d’étranglements qui ont grippé la décennie du processus de décentralisation. Il cite la politisation à outrance de la gestion communale et locale, l’alphabétisation des élus locaux, la faible capacité managériale de certains élus locaux et autres. Malgré ces couacs, Moukaram Badarou reste convaincu que la décentralisation est irréversible et a de beaux jours devant elle. C’est pourquoi, il se réjouit surtout du fait que ce forum bilan intervient au début de la troisième mandature des nouveaux conseils communaux et municipaux. Ce qui permettra
aux conseillers communaux ou municipaux, 3e mandature, et aux conseillers locaux, 2e mandature, de mettre en application les différentes résolutions qui seront issues de ce prochain forum.
A la suite du préfet de l’Ouémé-Plateau, le ministre en charge de la Décentralisation, Véronique Brun Hachémè, a reprécisé les objectifs des ateliers interdépartementaux initiés par son ministère en prélude au forum bilan. Lesquels visent surtout à permettre aux acteurs de donner leur perception sur la conduite de la décentralisation et son impact sur le développement local et les populations à la base.
L’organisation du prochain forum bilan sera donc une occasion pour évaluer les progrès réalisés, analyser les contre-performances et proposer des mesures correctives pour permettre au processus de décentralisation de nourrir la démocratie et le développement à la base, a souligné Véronique Brun Hachémè qui n’a pas manqué de féliciter les PTF pour leurs appuis technique et financier au processus.