Préparation au commerce électronique: Les Nations Unies saluent les investissements du Bénin

Par Christian HOUNONGBE,

  Rubrique(s): Non classé |   Commentaires: Commentaires fermés sur Préparation au commerce électronique: Les Nations Unies saluent les investissements du Bénin


Aurélie Adam Soulé Zoumarou, ministre du Numérique et de la Digitalisation et ses collègues Shadiya Alimatou Assouman de l’Industrie et du Commerce et Aurélien Agbénonci des Affaires étrangères et de la Coopération, ont pris part, ce jeudi 17 septembre, à un dialogue de haut niveau sur la mise en œuvre des recommandations de l’évaluation de l’état de préparation du Bénin au commerce électronique. Au cours de ce webinaire organisé par la Conférence des Nations unies sur le Commerce et le Développement (Cnuced), les efforts du gouvernement et les investissements importants dans les infrastructures ont été reconnus par les participants.

LIRE AUSSI:  Audience spéciale publique à la Cour constitutionnelle: Cinq décisions rendues et deux requêtes renvoyées (La Cour fait appel aux experts sur une question d'égalité entre ethnies)

La volonté politique marquée par des avancées dans le domaine de l’administration en ligne et les investissements du gouvernement en matière d’infrastructures numériques ont été salués par Iris Macculi, en charge du Programme eTReady lors du webinaire organisé par la Conférence des Nations unies sur le Commerce et le Développement (Cnuced) sur l’évaluation de l’état de préparation du Bénin au commerce électronique, jeudi 17 septembre. A cette occasion, Aurélie Adam Soulé Zoumarou, ministre du Numérique et de la Digitalisation, Shadiya Alimatou Assouman de l’Industrie et du Commerce et Aurélien Agbénonci des Affaires étrangères et de la Coopération ont réaffirmé la vision du gouvernement de promouvoir le développement de l’économie numérique et le commerce électronique. En présence de Birgit Joussen, cheffe de Coopération de l’Ambassade d’Allemagne au Bénin et Claude Kamenga, représentant de l’Unicef et coordonnateur résident par intérim du Système des Nations Unies au Bénin, Aurélie Adam Soulé Zoumarou s’est réjouie des conclusions de cette étude de la Cnuced qui témoignent du niveau d’avancement du Bénin en matière du commerce électronique.
Pour elle, les Béninois font beaucoup recours au commerce électronique par ces temps de Covid-19. C’est pourquoi, elle s’engage avec sa collègue du Commerce à mettre en œuvre les recommandations de cette évaluation. A l’en croire, la réalisation de l’ambition du président Patrice Talon de « transformer le Bénin en la plateforme de services numériques de l’Afrique de l’Ouest pour l’accélération de la croissance et l’inclusion sociale d’ici 2021» passera par, entre autres, la mise en place de la plateforme nationale de paiement électronique qui constituera le centre névralgique du commerce électronique au Bénin.

LIRE AUSSI:  Gestion des sites des palais royaux: Des guides touristiques en formation à Abomey

Quid des avancées ?

Selon le rapport sur l’évaluation de l’état de préparation du Bénin au commerce électronique, des investissements importants ont été réalisés en matière de dématérialisation dans le cadre du projet phare portant sur le développement d’une administration intelligente (smart gouv). Certaines réalisations ont été achevées et concernent la dématérialisation d’une partie de la fiscalité et des fiches de paie de l’administration, la mise en place des visas électroniques et la définition de l’identité numérique avec la mise en place d’une base de données biométriques. Quatre projets majeurs sont par ailleurs en cours de réalisation. Il s’agit de la construction d’un data center national, de la mise en place d’une infrastructure à clé publique (Icp), du déploiement d’une plateforme nationale d’interopérabilité pour la dématérialisation des échanges de données entre administrations publiques et privées et une plateforme nationale des services publics (Pns) pour simplifier notamment les procédures d’état civil, de marchés publics, de création d’entreprises en ligne. Enfin, une réflexion est en cours sur le modèle de financement et d’administration d’une plateforme de commerce électronique qui pourrait servir de tremplin à l’ensemble du secteur.
En matière d’infrastructures Tic, d’importantes réalisations ont déjà été achevées, telles que la réhabilitation et l’extension du réseau de 2 000 km de fibre optique sur le territoire national et le déploiement de plusieurs boucles locales autour des localités comme Cotonou-Porto Novo et Ouidah-Calavi-Godomey. L’amélioration des infrastructures reste la priorité, compte tenu de l’ambition du Pag d’assurer un taux de couverture du haut et très haut débit à 80 % de la population. Le déploiement insuffisant tant de la dorsale que du maillage et de l’accès au dernier kilomètre ainsi que le coût des forfaits internet sont autant de freins à l’objectif d’universalité d’accès à l’Internet dans un contexte où près de la moitié de la population (45 %) n’a pas accès à l’électricité (Banque mondiale, Wdi 2019). Le taux de pénétration global de l’Internet en 2018-2019 est d’environ 48 % de la population béninoise, dont 5,53 millions d’abonnés à l’Internet mobile selon les données des opérateurs Gsm. L’accès à l’Internet de type haut débit et de type 3G/4G touche quant à lui 20 % de la population (Arcep 2019). Signalons que l’évaluation rapide de l’état de préparation du Bénin au commerce électronique est la vingt-quatrième évaluation de ce type menée par la Cnuced et la cinquième au sein de l’Union économique et monétaire ouest-africaine, après le Sénégal, le Togo, le Burkina Faso et le Mali.

LIRE AUSSI:  Face à la Commission budgétaire du Parlement : Aurélie Adam Soulé dévoile ses priorités pour 2022