Préparation de la présidentielle d’avril prochain: Une mission de la Cedeao s’enquiert des conditions

Par Josué F. MEHOUENOU,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Préparation de la présidentielle d’avril prochain: Une mission de la Cedeao s’enquiert des conditions


Une mission préélectorale de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) a séjourné du 11 au 12 février à Cotonou. Bref séjour au cours duquel la délégation a rencontré de nombreux acteurs étatiques et non étatiques avant de faire ses observations et recommandations.

LIRE AUSSI:  Intégration en Afrique de l’Ouest: La libre circulation, un vœu pieux ?

La mission préélectorale de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) qui a séjourné du 11 au 12 février dernier à Cotonou s’inscrit dans le cadre du Protocole additionnel de la Cedeao de 2001 sur la démocratie et la bonne gouvernance et les dispositions relatives à la prévention des conflits. C’est pourquoi, fidèle à son mandat de promouvoir la paix, la stabilité et la consolidation démocratique en Afrique de l’Ouest, l’instance sous-régionale a entrepris cette mission au Bénin, pays qui organise le 11 avril 2021 une élection présidentielle.

Au cours de son séjour, la mission a échangé avec « les principales parties prenantes béninoises pour évaluer le niveau de préparation des institutions et des acteurs sociopolitiques pour la tenue d’une élection présidentielle inclusive, transparente, crédible et apaisée ». En dehors des ministres en charge des Affaires étrangères et de l’Intérieur avec qui la mission a eu des audiences, elle s’est aussi rendue aux sièges de la Commission électorale, de la Cour constitutionnelle, du Conseil d’orientation et de supervision de la liste électorale, avant une visite de courtoisie au président Patrice Talon. La Mission a également eu des consultations avec des membres du corps diplomatique accrédités au Bénin.

LIRE AUSSI:  Message de vœux du président de la République à l’occasion du nouvel an 2019

Satisfaction

Au terme de son séjour, elle a rendu public un communiqué final indiquant que « la mission a pris note des réformes politiques engagées par le gouvernement pour faciliter le processus électoral et s’est félicitée de l’état d’avancement du processus électoral, notamment la publication du calendrier électoral, l’enregistrement des candidatures, la transmission du fichier électoral à la Cena par le Cos-Lépi et la publication dans les prochains jours de la liste provisoire des candidats retenus au niveau de la Cena ». Le même communiqué indique que la mission a pris acte des dispositions sécuritaires prises par les autorités pour assurer un processus électoral sécurisé notamment la sécurisation des candidats, la sécurisation du matériel électoral et des observateurs ainsi que l’ensemble des parties prenantes du processus électoral. Aussi, les émissaires de la Cedeao disent-ils avoir été informés «de la tentative d’agression sur l’un des candidats présumés à l’élection présidentielle ainsi que des enquêtes en cours ». Elle encourage les autorités à poursuivre ces enquêtes pour établir les faits et éventuellement sanctionner les auteurs et «demande à toutes les parties d’éviter les discours de haine qui incitent à la violence et créent un climat de tension ».
Pour finir, cette délégation de l’instance communautaire « a exhorté tous les acteurs sociopolitiques au dialogue pour créer les conditions favorables à la tenue d’élection crédible et inclusive et renforcer ainsi le climat de paix dans le pays ». Ladite mission, faut-il le rappeler, a été conduite par Shirley Ayorkor Botchway, ministre des Affaires étrangères et de l’Intégration régionale du Ghana et présidente en exercice du Conseil des ministres de la Cedeao. Elle était composée entre autres de Jean-Claude Kassi Brou, président de la Commission de la Cedeao, de madame Halima Ahmed, commissaire en charge des Finances de la Cedeao, de l’ambassadeur Blaise Diplo-Djomand, représentant résident de la Cedeao au Bénin ainsi que des collaborateurs techniques de l’instance. Dans les prochaines semaines, une mission d’observateurs du scrutin est attendue à Cotonou.

LIRE AUSSI:  Coopération Bénin-Togo: Autonomiser les groupements de femmes pour sécuriser l’espace frontalier