Présence éventuelle d’or à Pèrèrè: Les résultats des examens des échantillons attendus

Par Maurille GNASSOUNOU A/R Borgou-Alibori,

  Rubrique(s): Non classé |   Commentaires: Commentaires fermés sur Présence éventuelle d’or à Pèrèrè: Les résultats des examens des échantillons attendus


Depuis quelques jours, les attentions sont focalisées sur la commune de Pèrèrè où l’on suspecte la présence d’or au niveau de la carrière de concassage de gravier de Tchori, dans l’arrondissement de Kpébié. Pour arrêter la ruée sur les lieux, son accès a été interdit, puis des analyses de ses échantillons commandées dans un laboratoire à Cotonou.

LIRE AUSSI:  Célébration de l’excellence dans l’éducation à Pèrèrè : des lettres de félicitations à une trentaine de chefs d’établissements


A Tchori, situé à 18 km de Pèrèrè Centre et à 53 km de Parakou, règne une grande effervescence depuis quelques jours. La carrière de concassage de gravier qu’abrite ce village, dans l’arrondissement de Kpébié, commune de Pèrèrè, renferme-t-elle effectivement de l’or ? Difficile pour le moment de répondre avec exactitude à cette question. Toujours est-il que l’information circule depuis quelques jours dans la localité. Mais après le passage d’une délégation de la mairie et d’une autre du ministère des Mines, des études au laboratoire sur la base des prélèvements d’échantillons effectués au niveau du site, sont actuellement en cours à Cotonou.
Selon les informations recueillies, tout a commencé le 10e jour du mois béni du jeûne du Ramadan. C’est suite à une découverte de mine de métaux brillants effectuée par une dame. Elle donna l’alerte à ses proches. Ainsi, l’information s’est très vite propagée. Elle remontera au chef de village. Avant qu’elle ne parvienne aux élus locaux et au maire Abdoulaye Nouhoum Alassane, et sans que l’on n’ait la certitude qu’il s’agit réellement de l’or, le site a été spontanément pris d’assaut par des personnes étrangères. Estimées à plus de 300, elles sont venues du Niger, du Burkina Faso, de Natitingou et d’un peu partout à travers le pays. Sans avoir reçu l’autorisation de le faire, elles se sont mises à retourner le sol. Rapidement, le maire ordonna à la police républicaine de sécuriser les lieux en interdisant son accès. En attendant, grand est l’espoir des populations de voir le sous-sol de leur localité renfermer de l’or.

LIRE AUSSI:  Commune de Pèrèrè : Le Plan de développement communal de troisième génération adopté