Présentation de vœux à la Haac: Rémi Prosper Moretti pour une institution plus dynamique

Par Alexis METON  A/R Atacora-Donga,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Présentation de vœux à la Haac: Rémi Prosper Moretti pour une institution plus dynamique


Rémi Prosper Moretti, président de la Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication (Haac), a reçu les vœux du personnel de l’institution, vendredi 3 janvier dernier, au cours d’une cérémonie en présence du collège des conseillers. A l’occasion, il a invité ses collaborateurs à œuvrer pour préserver les acquis pour une institution plus dynamique.

LIRE AUSSI:  Difficultés dans la prise en charge des dialysés au Cnhu-Hkm: Eric Houndété attend des explications du gouvernement

La cérémonie de présentation de vœux du personnel de la Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication (Haac) au président de l’institution et au collège des conseillers a été une occasion pour ce dernier de rappeler ce qu’il attend des agents pour l’année 2020. « Je vous invite plus que jamais à consolider nos acquis, au premier rang desquels le professionnalisme et l’atteinte des objectifs que nous nous sommes fixés. Plus que par le passé, la créativité, le sens de l’organisation et de la discipline doivent être notre credo », a dit Rémi Prosper Moretti, président de la Haac. Le vœu le plus cher au président de la Haac est l’émergence d’un nouvel état d’esprit individuel et collectif, fondé sur la revitalisation des valeurs de loyauté, de respect de la hiérarchie et de discipline pour l’accélération de la marche de l’institution vers le mieux-être du secteur de l’audiovisuel et de la communication. Chacun devra travailler avec une conscience professionnelle aiguë, indique le président de la Haac. Il recommande l’assiduité au travail et un service de qualité dans l’administration. De la base au sommet, souligne Rémi Prosper Moretti, l’administration est une chaîne dont chaque agent constitue un maillon indispensable. A ce titre, il exhorte les directeurs, chefs de départements et chefs de services à veiller au respect strict de la qualité du travail. « Là où des manquements sont constatés, l’autorité doit s’appliquer, sans excès certes, mais sans faiblesse non plus », affirme le président de la Haac. Ces exigences, le président de la Haac indique qu’elles sont possibles au prix de l’ardeur au travail, du sens de l’organisation et d’un effort permanent.
Par la voix de son porte-parole, Rasak Adéléké, secrétaire général adjoint du Syndicat des travailleurs de la Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication, le personnel de la Haac a présenté des doléances au président de l’institution. Entre autres, le paiement des primes de rendement spécifique au personnel de la Haac pour le compte de l’année 2019, la recherche d’un bâtiment plus commode pour abriter l’annexe de la Haac… Le secrétaire général adjoint du Syntra-Haac a espéré, au regard du bilan des six derniers mois, un avenir radieux pour l’institution. « Dans vos actions quotidiennes s’entrevoient les prémices d’un nouveau départ à la Haac », explique Rasak Adéléké, convaincu que le président de la Haac est à l’écoute du personnel et ne ménagera aucun effort pour donner une suite favorable aux doléances en fonction des moyens disponibles.
Rappelons que pour cette année, la Haac envisage de se pencher sur les textes réglementaires de l’institution, les redevances, les nouveaux cahiers des charges. A cela s’ajoutent les actions pour l’amélioration des conditions de travail du personnel auquel le président a donné suffisamment de gage par rapport à sa volonté de créer un environnement idéal pour le personnel, dans la mesure des capacités financières de l’institution.

LIRE AUSSI:  Rencontre au ministère des Affaires étrangères à propos des législatives: Les inquiétudes du corps diplomatique et consulaire dissipées