Présentation des vœux de nouvel an au chef de l’Etat: Les Forces de Défense et de Sécurité appelées à répondre aux défis actuels

Par Josué F. MEHOUENOU,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Présentation des vœux de nouvel an au chef de l’Etat: Les Forces de Défense et de Sécurité appelées à répondre aux défis actuels


Les forces de défense et de sécurité ont présenté, jeudi 9 janvier dernier, leurs vœux de nouvel an au chef de l’Etat. Occasion pour elles de faire un bref bilan des actions menées au cours de l’année écoulée et de s’engager à fournir davantage d’efforts. En retour, le président de la République leur a exprimé son admiration pour le bonheur qu’elles éprouvent à assurer la sécurité des autres.

LIRE AUSSI:  Oswald Homéky au cabinet de Rémi Prosper Moretti: Les chaînes Ado Tv et Ado Fm au menu des échanges

Les forces de défense et de sécurité sont prêtes en 2020 à assumer leurs missions, même au prix du sacrifice suprême, comme elles en ont fait le serment. Pour y parvenir, elles espèrent le soutien et l’accompagnement du président de la République, chef suprême des armées qu’elles ont souhaité voir en pleine santé. Elles ambitionnent aussi pour lui, « la concrétisation de ses souhaits personnels et de ses nobles ambitions pour le Bénin ». Des vœux de bonheur exprimés par le Contre-amiral, chef d’état-major général des Forces armées béninoises, Patrick Jean-Baptiste Aho, au nom des personnels des Forces de Défense et de Sécurité. Instants de vœux, moment de bilan. « Cette circonstance solennelle m’offre aussi l’opportunité de présenter un bilan sommaire des activités menées au cours de l’année écoulée dans un contexte sous-régional marqué par l’extrémisme violent et la menace de groupes criminels organisés », introduit-il. L’année 2019 a connu la mise en place de plusieurs mécanismes sécuritaires qui ont permis de prémunir le Bénin contre les actes ou attaques extrémistes. « Un résultat élogieux » qui est indéniablement, selon lui, le fruit de l’option du gouvernement pour un renforcement du maillage sécuritaire national à travers le déploiement conséquent des différentes forces sur le territoire national.
Toujours au titre des prouesses des hommes en arme, le Contre-amiral, chef d’état-major général précise que «des détachements opérationnels de l’armée de terre ont été déployés pour la sécurisation des zones frontalières de la région septentrionale du pays » et que trente-et-une nouvelles unités de Police républicaine ont été créées. Pour ce qui est des Eaux, Forêts et Chasse, les efforts ont consisté en l’intensification des activités dans les différentes aires protégées. Suivent les prouesses de l’administration douanière dans la lutte contre les trafics transfrontaliers et leur contribution significative à la mobilisation des ressources au titre du budget national, malgré le contexte économique régional délicat. Pour le compte de l’année 2019, cette contribution est évaluée à trois cent soixante-quatorze milliards quatre cent cinquante-huit millions (374.458.000.000) francs Cfa. Les Forces navales n’ont pas été du reste. Elles ont assuré une présence permanente et renforcée dans les eaux maritimes et intérieures du pays, afin de garantir la sûreté et la tranquillité nécessaires au développement des activités économiques maritimes, gage de compétitivité de nos structures portuaires, expose-t-il.
Mais rien de tout cela, reconnaît-il, n’aurait pu se faire sans les efforts du gouvernement qui a contribué également au renforcement du capital humain, avec d’importants moyens consacrés à la consolidation des capacités des personnels des différentes forces à travers diverses formation, des exercices et diverses manœuvres. Bilan appréciable grâce aux efforts du gouvernement certes, mais il reste à faire. Et pour cela, le chef d’état-major général espère l’augmentation des effectifs des forces. Il ira encore plus loin, saisissant cette opportunité pour « réaffirmer la loyauté de l’ensemble des personnels militaires et paramilitaires à la Constitution et aux institutions ainsi que notre détermination à continuer de servir la nation avec dévouement, engagement et dans la discipline si chère aux armées ».

LIRE AUSSI:  Oswald Homéky au cabinet de Rémi Prosper Moretti: Les chaînes Ado Tv et Ado Fm au menu des échanges

Le bonheur d’assurer la paix

Les souhaits du président Patrice Talon pour les forces de Défense et de Sécurité pour la nouvelle année sont substantielles. Il leur veut comme alliés, la santé, le courage et la détermination nécessaires à l’accomplissement de leurs lourdes et contraignantes missions. « Assurer la paix et la quiétude aux autres, c’est bien la source de votre bonheur à vous. L’année dernière encore, vous avez tous ensemble et chacun dans sa sphère de responsabilité, fait preuve de professionnalisme et de patriotisme en vous acquittant avec doigté des missions qui étaient les vôtres », reconnait le président de la République. « Si nos efforts ont permis de garantir cette année la sécurité sur le territoire national et dans nos eaux, le renouvellement de pareilles performances nécessitera de nos forces militaires et paramilitaires, une coopération renforcée et une veille permanente », dira ensuite le président Patrice Talon, se fondant sur les défis du moment. Ceux-ci sont grands, assure-t-il, et sont au nombre de trois : le terrorisme, la piraterie maritime et la grande criminalité dans les villes et campagnes. Il va donc appeler de leur part, une vigilance accrue et une synergie d’actions pour l’instauration d’un climat durable de quiétude. Les populations quant à elles, sont appelées à collaborer dans la quête de renseignements utiles.
Malgré l’abnégation qui est la leur, tout n’est pas encore rose. Leurs conditions de travail appellent des améliorations. « L’ambition du gouvernement est de faire en sorte que ces conditions se rapprochent de celles des plus grandes puissances du continent. Nous y travaillons sans relâche », assure le président.
Moyens et réformes pour relever les grands défis sécuritaires afin que se matérialisent les transformations souhaitées pour une réorganisation efficace et efficiente des Forces de Défense, de Sécurité et assimilées. C’est là, la promesse du président Patrice Talon qui veut tout faire pour que l’année 2020 consacre l’adoption du nouveau statut des personnels militaires des Forces armées béninoises, et la création de la Garde nationale pour mieux répondre aux défis des temps actuels.

LIRE AUSSI:  Eglise protestante méthodiste du Bénin: La réconciliation et la réunification avancent à grands pas