Présidence de la République : hommage solennel aux 26 œuvres rapatriées

Par Josué F. MEHOUENOU,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Présidence de la République : hommage solennel aux 26 œuvres rapatriées

Retour_biens_culturels

L’accueil solennel des trésors royaux du Bénin s’est déroulé dans les locaux de la présidence de la République, en présence du chef de l’Etat, Patrice Talon. Les 26 œuvres ont eu droit à une cérémonie de réception mais aussi d’hommage sur place. C’est d’ailleurs là qu’elles séjourneront pour les trois prochains mois.

LIRE AUSSI:  Conseil économique et social: Une délégation ivoirienne en visite de travail

La seconde partie de la cérémonie qui a consacré l’arrivée des 26 trésors royaux du Bénin s’est déroulée dans un timing bien réglé. Le chef de l’Etat a fait son entrée sur les lieux à l’heure indiquée, alors que les trois camions contenant les œuvres poursuivaient leur parade à l’intérieur de la présidence de la République, avant de s’immobiliser au pied de l’espace verdoyant qui borde les lieux. Quelque deux cents personnalités y ont été conviés. Présidents d’institutions de la République, rois et familles royales, acteurs politiques de tous bords, et en invités spéciaux les deux experts et universitaires français et sénégalais, Bénédicte Savoy et Felwine Sarr à qui Emmanuel Macron avait confié, le soin de procéder à de vastes consultations et d’en produire un rapport sur des possibilités de restitution d’œuvres aux anciennes colonies.
C’est donc devant ce parterre de personnalités que le rituel d’accueil des œuvres a été exécuté avec des coups de canon. Le trône du roi Ghézo, seul trésor sorti du camion pour une exposition de quelques minutes recevra même des honneurs militaires. Suivra l’exécution des danses royales un peu comme pour rendre hommage à ces biens qui, jadis, côtoyèrent l’univers et le quotidien des souverains.
Le conservatoire des danses royales d’Abomey, le ballet national et une troupe d’enfants ont, tout à tour, sous le regard admiratif du président de la République, présenté un tableau de Houngan, de Tèkè, Adjogan puis l’hymne national en langue locale Fongbé. Avant le retrait du trône des lieux, le ministre en charge de la Culture indique que c’est « un jour de gloire pour la culture béninoise, un jour de liesse pour le peuple béninois ». Son souhait, c’est de voir ces œuvres patrimoniales dialoguer avec des œuvres contemporaines. Mais avant, a annoncé le ministre, ces trésors, pour des raisons d’acclimatation, passeront deux mois dans leurs caisses avant d’être exposés pour une période d’un mois, toujours dans les locaux de la présidence. Suivra l’étape de Ouidah pour trois ans d’exposition dans la maison du Gouverneur. Ceci, le temps de finaliser et de rendre opérationnel le musée de l’épopée des Amazones et des rois du Danhomè à Abomey.
A sa suite, le président Patrice Talon va exposer le symbole qui doit entourer ces trésors royaux. Il les présentera comme des biens appartenant à la nation tout entière et exclut toute appropriation de courant religieux. « Chacun sera libre d’établir avec ces objets le lien qui lui plaira. Ces œuvres ne revêtent aucun caractère religieux pour la République », indique-t-il. Ces trésors constituent, d’après ses explications, « une synthèse harmonieuse de ce que nous avons été et de ce que nous sommes ». Pour ce qui est des autres biens du pays non encore restitués, il garde la foi qu’ils le seront et reste complètement confiant sur le sujet.

LIRE AUSSI:  Actualité Nationale: Le Mrr adhère à la coalition «Bénin en route»