Présidentielle 2016: Pascal Irénée Koupaki vante son projet de société à Porto-Novo

Par Thibaud C. NAGNONHOU, A/R Ouémé-Plateau,

  Rubrique(s): Politique |   Commentaires: Commentaires fermés sur Présidentielle 2016: Pascal Irénée Koupaki vante son projet de société à Porto-Novo


Le candidat à la présidentielle du 28 février prochain, Pascal Irénée Koupaki était dimanche dernier face aux populations de Porto-Novo en général et ses militants et sympathisants du Rassemblement Nouvelle conscience (RNC) en particulier. Il leur a présenté son projet de société compilé dans un document intitulé «Bâtir ensemble le Bénin. Le Bénin apprenant, entreprenant et innovant». Cette présentation s’est déroulée en présence de tout son staff de campagne.

LIRE AUSSI:  Election présidentielle du 6 mars prochain: Karimou Chabi Sika entre continuité et rupture

Les populations et les militants du Rassemblement Nouvelle conscience soutenant la candidature de Pascal Irénée Koupaki de la ville de Porto-Novo en savent désormais un peu plus sur le contenu du projet de société de leur candidat. L’ancien Premier ministre a partagé avec eux dimanche dernier sur l’esplanade du stade Charles de Gaulle de Porto-Novo, les grandes lignes de sa vision pour le quinquennat 2016-2021. De la présentation du candidat Pascal Irénée Koupaki, il ressort que son projet de société repose sur des axes spécifiques susceptibles de faire du Bénin un pays économiquement prospère où il fait bon vivre pour ses filles et fils. Lequel projet de société est compilé dans un document intitulé «Bâtir ensemble le Bénin. Le Bénin apprenant, entreprenant et innovant». Il a expliqué chaque pan de sa vision.

«…Le Bénin sera un pays école. Moi-même j’ai besoin d’apprendre. Je veux parler le Fon mais je ne peux lire ni écrire le Fon alors que le développement est fondé sur la culture, sur l’identité culturelle de l’acteur du développement… Nous avons une mentalité de fonctionnaire, héritée de la colonisation. Aujourd’hui nous devons dépasser cette étape et avoir une mentalité de gagneur et d’entrepreneur pour créer la richesse et les emplois. Par conséquent, à côté du Bénin apprenant, on aura le Bénin entreprenant. La compétition entre les nations, entre l’Afrique et le monde, entre les pays africains, cette compétition est telle que si nous ne découvrirons pas de nouvelles technologies, si nous n’utilisons pas nos valeurs endogènes, nous serons en retard. Donc nous devons innover. C’est cela le Bénin innovant», a expliqué le candidat Pascal Irénée Koupaki aux populations qui ont fait massivement le déplacement pour l’écouter.
L’ancien Premier ministre a saisi l’occasion pour lever un coin de voile sur son concept dénommé «La Nouvelle conscience». «Nous allons bâtir cette maison qu’est le Bénin avec une fondation qui, du point de vue de la vision, est la nouvelle conscience qui deviendra dans sa phase opérationnelle la fondation «Gouvernance éthique et qualité totale», souligne Pascal Irénée Koupaki. Il poursuit en ces termes : «Nous n’allons plus faire les choses de façon approximative.Nous allons les faire avec des principes directeurs». Pour y arriver, le promoteur de la Nouvelle conscience mise sur deux escaliers. Le premier escalier, c’est la promotion de la révolution et l’économie numérique. Le deuxième escalier, c’est la promotion de l’emploi et de la protection sociale. «Lorsque nous avons les ressources humaines, nous devons les valoriser du point de vue de la santé, du point de vue de leur physique, du point de vue intellectuel, du point de vue spirituel et du point de vue cultuel», défend le candidat. Il dit que son projet de société a un volet de protection sociale qui va avec la création des emplois. Pascal Irénée Koupaki pense, par ailleurs, que pour construire la maison Bénin, il faut des poteaux porteurs.« Nous avons six poteaux porteurs dont le tout premier est la modernisation de l’administration publique», explique-t-il avant d’insister que l’administration béninoise doit devenir une administration de développement?

LIRE AUSSI:  Présidentielle de 2016 : Pourquoi Moudjaïdou Soumanou veut se porter candidat