Présidentielle 2021: Le congrès du Prd valide le choix de Patrice Talon (Le candidat aux côtés de Me Adrien Houngbédji)

Par Thibaud C. NAGNONHOU, A/R Ouémé-Plateau,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Présidentielle 2021: Le congrès du Prd valide le choix de Patrice Talon (Le candidat aux côtés de Me Adrien Houngbédji)


Le bureau politique et le congrès extraordinaire du Parti du renouveau démocratique ont entériné, samedi 6 février dernier, le choix du président de la République, Patrice Talon, proposé par la direction exécutive nationale du Prd comme le candidat du parti à la présidentielle prochaine. Les assises ont été rehaussées par la présence du candidat qui promet un nouveau partenariat politique avec le Prd en cas de victoire.

LIRE AUSSI:  Organisation des législatives du 26 avril :La contribution des OSC attendue pour le succès des élections

Le Parti du renouveau démocratique (Prd) se mobilise pour une victoire sans appel à la présidentielle du 11 avril prochain, de son candidat, Patrice Talon en course pour sa propre succession à la présidence de la République. C’est la principale résolution issue de la réunion du bureau politique et du congrès extraordinaire du parti de Me Adrien Houngbédji tenus, samedi 6 février dernier, au siège de cette formation politique à Porto-Novo. Les travaux ont permis aux congressistes de statuer et d’entériner, en dernier ressort, le choix de Patrice Talon comme candidat du parti proposé par la direction exécutive nationale du Prd puis validé par la réunion du bureau politique. Le Prd, à travers ce choix, veut que la dynamique de développement en cours au Bénin et surtout les transformations à Porto-Novo se poursuivent.

« La décision de soutenir Patrice Athanase Guillaume Talon a un vrai sens: aller de l’avant pour le bien du Bénin, pour le bien de cette région, pour le bien du Prd », explique le président du Prd, Me Adrien Houngbédji. Il précise que cette décision n’est pas celle d’une oligarchie. « Elle est notre décision à tous, celle de nos cellules de base ; celle de nos sous-sections et sections ; celle de nos associations ; celle de nos structures horizontales, celle de nos populations », ajoute Me Adrien Houngbédji. «Notre choix n’est pas un choix d’humeur, un choix de simple émotion. C’est un choix de raison, pour aller de l’avant », détaille l’ancien président de l’Assemblée nationale. Me Adrien Houngbédji n’a pas occulté, dans son message d’optimisme et d’espoir, les frustrations et autres malentendus connus par le parti à la suite des réformes du système partisan où le Prd se retrouve aujourd’hui, pour la première fois depuis sa création en 1990, sans députés au Parlement et sans élus communaux et municipaux encore moins de maires. Il se réjouit que le calme soit revenu au sein du parti qui a difficilement digéré cette situation.

LIRE AUSSI:  Reconnaissance de paternité des enfants au Bénin: La commune d’Athiémé joue sa partition

Réparer les torts

« Nous savons où nous avons trébuché. Nous retirerons une à une les pierres sur lesquelles nous avons trébuché», croit Adrien Houngbédji, sûr et certain que le parti réussira cette remontée pour reprendre du poil de la bête. Selon lui, cette remontée du Prd se fera avec Patrice Talon, en restant « cette voix qui murmure constamment à ses oreilles, les charmes du dialogue dans la diversité ».
Invité aux travaux, le candidat Patrice Talon a clarifié que les réformes politiques engagées par le gouvernement ne visaient pas à faire disparaitre le Prd mais plutôt tous les partis politiques pour de grands regroupements politiques. Selon lui, ces réformes étaient nécessaires pour mettre fin à la cartographie politique du pays faite de plus de 200 partis politiques.

Pis, aucun de ces partis politiques n’a pu conquérir le pouvoir depuis 1990 à ce jour. Il fallait cette chirurgie pour permettre aux partis d’être davantage forts et présents partout sur le territoire national afin de gagner le pouvoir un jour et de le gérer de façon homogène. Patrice Talon reconnait que ces réformes politiques ont créé d’énormes dommages au Prd aujourd’hui absent au Parlement et dans les conseils communaux et municipaux. Il invite Me Adrien Houngbédji et les siens à travailler pour étendre les bases du parti afin qu’il devienne une véritable formation politique nationale. Patrice Talon promet d’aider le Prd, s’il gagnait le second mandat, à relever ce challenge. « Le moment est arrivé pour panser les plaies, réparer les torts et préjudices qui sont lourds», assure Patrice Talon. « Je ferai la promotion du Prd mieux que quiconque», promet-il. Cette réparation semble être, pour le chef de l’Etat, une dette qu’il a envers le Prd qui lui est resté depuis 2016, en dépit de tout, fidèle, loyal et solide. Patrice Talon promet de payer tout ce qu’il doit au parti de Me Adrien Houngbédji dont il a été un soutien discret et distant depuis la création de cette formation politique.

LIRE AUSSI:  Alternance démocratique au Bénin: Le médiateur de la République pour une présidentielle 2016 apaisée