Présidentielle aux Usa : Joe Biden pour remplacer Donald Trump candidat malheureux

Par Ariel GBAGUIDI,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Présidentielle aux Usa : Joe Biden pour remplacer Donald Trump candidat malheureux


Le candidat démocrate à la présidentielle américaine, Joe Biden, 78 ans, est le futur président des Etats-Unis, au regard des tendances sorties des urnes, samedi 7 novembre dernier. Selon plusieurs médias, l’ancien vice-président de Barack Obama a obtenu plus de 270 grands électeurs nécessaires pour occuper le bureau ovale de la Maison Blanche.

LIRE AUSSI:  Mobilisation pour le Ravip dans le Mono: Le ministre Mahougnon Kakpo et des députés sensibilisent les populations

Les Américains connaissent enfin le nom de leur futur président. Joe Biden, candidat du parti démocrate remporte l’élection face au président sortant Donald Trump, candidat du parti républicain. La victoire de Joe Biden et de sa colistière Kamala Harris, a été annoncée par plusieurs grands médias américains tels que Cnn. Selon ces médias, relayés par plusieurs autres organes de presse à travers le monde, Joe Biden a passé la barre des 270 grands électeurs nécessaires pour devenir le 46e président des États-Unis. Un score réalisé grâce aux suffrages qu’il a pu engranger dans les États de Pennsylvanie, de Nevada et d’Arizona. Ceux-ci font, en effet, partie des quatre États dans lesquels le dépouillement des votes par correspondance a connu un retard. Cette situation n’a donc pas permis de départager Joe Biden et Donald Trump, juste au soir de l’élection où les deux challengers ont livré un duel très serré. De mardi, les Américains ont dû retenir leur souffle jusqu’à samedi après-midi, avant de connaître le nom de leur 46e président.

LIRE AUSSI:  58e anniversaire de l’indépendance: Un tour cycliste a annoncé les couleurs à Lokossa

Dès l’annonce de la victoire des démocrates, leurs partisans n’ont tardé à descendre dans les rues pour manifester leur joie. Dans le camp républicain, c’est le calme plat, pas de déclaration de leur côté. Seuls une poignée d’élus et le président sortant Donald Trump se sont contentés de quelques posts sur les réseaux sociaux. Donald Trump, comme c’est le cas depuis quelques jours, dénonce un tripatouillage sur les votes par correspondance. Il refuse alors de reconnaître sa défaite et annonce des actions en justice qui, espère-t-il, lui permettront d’inverser la tendance.

Samedi soir, depuis son fief de Wilmington dans l’Etat de Delaware, Joe Biden a remercié les électeurs américains pour lui avoir offert une « victoire convaincante » et s’est engagé à être le président de tous les Américains. « Un président qui rassemble et non un président qui divise », assure-t-il. Et déjà, il demande aux militants démocrates de ne plus traiter le camp d’en face et ses partisans « comme des ennemis ». Joe Biden a, par ailleurs, promis de faire en sorte que les Etats unis d’Amérique soient « de nouveau respectés dans le monde ». Mais Donald Trump, de son côté, reproche à Joe Biden de ”se précipiter pour se déclarer faussement vainqueur”.

LIRE AUSSI:  Relogement des usagers du marché Houndjro à Abomey: Une délégation ministérielle en viste sur le site

« Cette élection est loin d’être terminée », a insisté Donald Trump tout en réitérant sa volonté de contester les résultats devant les tribunaux dès cette semaine. En fin d’après-midi du samedi, il annonce une nouvelle fois sur les réseaux sociaux, qu’il a gagné l’élection. Un comportement qui oblige Facebook et Twitter à le recadrer pour chacune de ses publications liées à l’élection. Comme lui, plusieurs de ses partisans ont manifesté contre l’élection de Joe Biden.