Présidentielle d’avril 2021:Les recommandations du Gnre pour un scrutin sans écueils

Par Ariel GBAGUIDI,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Présidentielle d’avril 2021:Les recommandations du Gnre pour un scrutin sans écueils


Le Groupe national de réponse électorale (Gnre) a fait part des démarches qu’il entreprend depuis quelque temps auprès des parties prenantes à la présidentielle d’avril 2021, pour un bon déroulement du scrutin. Il a fait ses observations et formulé des recommandations pour une présidentielle conviviale. Le Gnre s’est prononcé, lundi 7 décembre dernier, à Cotonou.

LIRE AUSSI:  Peng Jingtao, nouvel ambassadeur de la Chine près le Bénin: « Je travaillerai à renforcer les relations bilatérales »

L Groupe national de réponse électorale (Gnre), dirigé par l’ancienne ministre Claire Houngan Ayémonna, formule des recommandations à l’endroit des acteurs impliqués dans la présidentielle d’avril 2021, pour un scrutin sans violence. Cette démarche qui fait suite à plusieurs rencontres et observations vise à œuvrer pour une « élection libre, transparente, inclusive et pacifique », souligne le Gnre à l’occasion d’un point de presse animé, lundi dernier, à Cotonou.
Comme recommandations, le groupe propose au chef de l’Etat de prendre « des dispositions républicaines nécessaires à la concrétisation de sa demande de pardon, de sa déclaration rassurant de l’enregistrement de tous les partis politiques » conformément à la loi en vigueur, ainsi que de « sa volonté de voir tous les candidats qui désirent se présenter à la présidentielle de 2021 de le faire ».

Aux institutions de la République et autres acteurs impliqués dans le processus électoral, le Gnre leur rappelle qu’ils doivent
«…travailler sans parti pris et (…) jouer convenablement leur rôle dans le processus électoral dans un climat apaisé ».
Aux partis politiques, les membres du Gnre conseillent « d’œuvrer pour le dialogue permanent et la concertation en vue d’une élection inclusive et pacifique ». Enfin, Claire Houngan Ayémonna, Fatoumata Batoko Zossou et leurs pairs recommandent aux populations « de garder leur calme et de remonter à toutes les institutions compétentes et associations notamment le Gnre, toute situation susceptible de porter atteinte à la paix durant le processus électoral ».
Depuis mi-octobre 2020, le Groupe national de réponse électorale, à sa demande, échange avec toutes les parties prenantes à la présidentielle d’avril 2021. C’est donc après avoir rencontré une bonne partie des acteurs impliqués qu’il a fait le point des questions débattues avec les personnalités et structures rencontrées, et partagé ses observations avec le peuple béninois. Le tout assorti des recommandations énumérées à l’endroit de toutes les parties prenantes au processus électoral.

LIRE AUSSI:  Mohamed M. Rahimy-Titus à propos de la dialyse du Cnhu-Hkm: « Il n’y a pas péril en la demeure »