Présidentielle du 11 avril 2021: L’appel à la paix des Organisations de la Société civile

Par Alexis METON  A/R Atacora-Donga,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Présidentielle du 11 avril 2021: L’appel à la paix des Organisations de la Société civile


Le Cadre national de concertation des Organisations de la Société civile du Bénin (Cnc-Osc Bénin) a lancé un appel, ce lundi 22 mars à Abomey-Calavi, à la preservation de la paix en cette période électorale. Par la voix de sa présidente, Antoinette Aurélie Bada Déguénon, la faîtière des Osc invite ses démembrements, les institutions impliquées, les partis politiques, les autorités judiciaires ainsi que les populations à faire en sorte qu’aucun heurt ne porte atteinte à la quiétude de la nation.

LIRE AUSSI:  Lycée militaire de jeunes filles de Natitingou: Une classe numérique installée

Face à l’enjeu que constitue l’élection présidentielle et aux risques éventuels qui découleraient de mauvais comportements de certaines parties, le Cadre national de concertation des Organisations de la Société civile du Bénin est montée au créneau pour réclamer de tous la paix. Antoinette Aurélie Bada Déguénon, présidente de la faîtière des Organisations de la Société civile, a en effet, lancé ce lundi 22 mars à Abomey-Calavi, un appel à tous les démembrements du Cadre, aux institutions chargées des élections, aux partis politiques, aux autorités judiciaires et aux populations, pour la preservation de la paix dans le pays en ces moments.
En dépit des nombreuses difficultés de l’heure, les institutions chargées des élections sont appelées à prendre toutes les dispositions sécuritaires pour les électeurs, les candidats, les agents électoraux, les locaux et matériels de vote et éviter à tout prix, les défaillances techniques sources de polémique.
A l’endroit des partis politiques de tous bords, le Cadre national de concertation des Organisations de la Société civile du Bénin appelle à travailler à ce qu’”aucun sang ne soit versé et ne nous éclabousse”.
Leur responsabilité est engagée, selon la présidente, car, estime-t-elle “La tolérance, l’humilité et le droit à la différence font partie intégrante de la promotion de la paix. Les invectives et les insultes ne concourent pas à cette culture de Paix que nous recherchons ardemment en cette période électorale”.
Elle sollicite de la part des autorités judiciaires à divers niveaux, le report si possible des dates d’audiences relatives aux personnalités politiques en cette période électorale. Tout en rendant, à cette occasion, un vibrant hommage à ces hommes et femmes, pour le travail inlassable qu’ils ne cessent d’accomplir pour la préservation de la paix dans la cité.
Les populations sont invitées à aller massivement accomplir leur devoir civique, sans crainte. “Voter est un droit citoyen que personne ne peut vous ravir, même pas les partis politiques de tous bords”, indique Antoinette Aurélie Bada Déguénon.
Aucune composante socio-professionnelle n’a été occultée quant à son rôle dans la sauvegarde de la quiétude nationale.
“A la Société Civile du Bénin, plus que jamais, nous avons l’obligation partout où nous nous trouvons, de sensibiliser et de rassurer nos populations mais surtout de donner l’exemple, en sortant massivement pour aller voter”, relève-t-elle.
Aux médias, elle les invite à procéder à l’autocensure des insultes et invectives à la une des journaux, dans les extraits sonores et images pour préserver la paix électorale. Mais surtout au sens de responsabilité dans le respect de l’éthique et de la déontologie.
Au chef de l’Etat, Patrice Talon, elle l’appelle au courage, à l’équité, à la magnanimité et à l’abnégation.

LIRE AUSSI:  Interdiction de l’importation du poisson tilapia au Bénin: Pisciculteurs et importateurs inquiets, le Gouvernement rassure