Présidentielle du 11 avril: La Cena forme ses points focaux communaux

Par Valentin SOVIDE, AR/Zou-Collines,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Présidentielle du 11 avril: La Cena forme ses points focaux communaux


Emmanuel Tiando, président de la Commission électorale nationale autonome (Cena) a ouvert, samedi 27 mars à Bohicon, l’atelier de formation des points focaux communaux. Au total, 81 agents représentant la Cena dans les communes et arrondissements avec des missions bien distinctes de celles des coordonnateurs de la Cena à la base, ont été outillés.

LIRE AUSSI:  Publication de l’agenda «Kwabo, local foods and taste»: L’agence « Effet média » braque les projecteurs sur la cuisine béninoise

Les 81 points focaux de la Cena ont été recrutés pour jouer un rôle bien précis dans l’organisation du prochain scrutin. Ils sont présents dans tous les départements du pays. Au cours de la rencontre de Bohicon, le président de la Cena, Emmanuel Tiando leur a rappelé la mission qui est la leur. Une mission à ne surtout pas confondre avec celle des coordonnateurs d’arrondissement. Le président de la Cena a été clair. « Vous avez à représenter la Cena dans vos localités et vous n’avez pas à vous substituer aux coordonnateurs d’arrondissement. En tant que Pfc, votre mission consiste à réceptionner du matériel électoral par arrondissement, à procéder à sa répartition dans les arrondissements, puis, à assurer la veille au niveau communal afin de servir comme relais efficace pour la Cena et les coordonnateurs d’arrondissement », a insisté Emmanuel Tiando. Il poursuit en expliquant que c’est bien la recherche de l’efficacité qui a conduit la Cena à faire appel aux points focaux communaux. Ils sont originaires des localités où ils doivent opérer, ce qui suppose qu’ils connaissent bien les réalités du milieu.
Emmanuel Tiando sera soutenu par la vice-présidente de la Cena, Geneviève Boko Nadjo, qui a mis un accent particulier sur « l’obligation faite aux points focaux communaux, non seulement d’éviter toute ingérence dans le processus électoral, mais aussi d’être neutres sur le terrain. Et de n’afficher aucune couleur politique ni dans les propos ni dans les actes ».
Cet atelier a été meublé de deux communications. La première a porté sur les rôles et responsabilités du Pfc et la seconde est relative aux infractions et sanctions applicables en matière électorale. Les échanges qui ont suivi ont permis aux points focaux de savoir avec précision quelles sont leurs missions au cours de ce scrutin et aussi les sanctions pénales auxquelles ils s’exposent en cas de violation des principes.

LIRE AUSSI:  Commune d’Adjohoun: Alassane Séïdou ordonne la reprise de l’élection du maire Roland da Hèfa