Présidentielle du 11 avril : La formation des coordonnateurs d’arrondissements lancée

Par Ariel GBAGUIDI,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Présidentielle du 11 avril : La formation des coordonnateurs d’arrondissements lancée


Les coordonnateurs d’arrondissements et leurs adjoints retenus par la Commission électorale nationale autonome (Céna) dans le cadre de l’organisation du scrutin présidentiel prochain, sont en formation, à compter de ce samedi 3 avril, afin de jouer convenablement leur rôle dans la tenue de l’élection. Cette formation qui démarre sur toute l’étendue du territoire national, a été officiellement lancée, à Cotonou, par le président de la Céna, Emmanuel Tiando.

LIRE AUSSI:  Examen médical des candidats à la présidentielle : Le collège des trois médecins connu

Cette formation permettra aux coordonnateurs d’arrondissements (Ca) et leurs assistants (Aca) d’être outillés pour accomplir leurs missions. En s’adressant à l’ensemble des Ca et Aca, depuis Cotonou, Emmanuel Tiando leur rappelle qu’ils sont « les yeux, les oreilles et les bras de la Céna » dans leurs différents arrondissements, et qu’à ce titre, ils ont « une lourde responsabilité, un rôle déterminant, » dans l’organisation du scrutin présidentiel du 11 avril. « Si au niveau d’un arrondissement, l’élection ne s’est pas déroulée de manière convenable, la première responsabilité incombe au coordonnateur d’arrondissement et son adjoint », avertit le président de la Céna.

Emmanuel Tiando précise que la première mission qu’ils doivent accomplir, après cette formation, c’est de former à leur tour les membres des postes de vote qui relèvent de leur territoire de compétence, et ce avant le 11 avril. L’autre mission qui leur incombe, c’est d’organiser les opérations de vote comme cela se doit. Cela suppose, selon le président de la Céna, que chacun d’eux doivent maîtriser son arrondissement de même que tous les membres des postes de vote qui sont sous leur responsabilité.

LIRE AUSSI:  Semaine évènementielle au musée du Quai-Branly : cahier d’un départ de Paris

Il leur a aussi prodigué de sages conseils en s’appuyant sur des faits qui se sont déroulés lors des élections des années antérieures, ceci pour le bon déroulement des opérations de vote. « Vous n’est pas dans un arrondissement pour représenter votre parti politique (si vous appartenez à un parti). Vous êtes sur le terrain pour accomplir une mission républicaine… Vous devez faire preuve d’impartialité totale. Et vous devez suivre ce qui est dit en ce qui concerne votre mission… », a-t-il insisté avant de citer des faits qui ont entaché le bon déroulement de scrutins, par le passé, dans certains arrondissements. Le président de la Céna leur a également faire part des obligations qu’ils doivent remplir vis-à-vis des représentants des candidats en lice. La formation proprement dite a été ouverte après l’intervention d’Emmanuel Tiando.