Présidentielle du 11 avril : Les régulateurs des médias de l’espace Uemoa chez Tiando

Par Ariel GBAGUIDI,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Présidentielle du 11 avril : Les régulateurs des médias de l’espace Uemoa chez Tiando


Une forte délégation de la plateforme des régulateurs de l’audiovisuel de l’espace Uemoa a été reçue, dans la matinée de ce vendredi, par les membres du bureau de la Céna. Les échanges ont porté sur les préparatifs de la présidentielle du dimanche prochain. La plateforme est repartie, rassurée des dispositions prises pour le bon déroulement du scrutin.

LIRE AUSSI:  Bilan de la présidentielle de 2021: Des propositions en sept points au sortir des travaux

« Je voudrais au nom de toutes les délégations de l’Afrique de l’ouest, de l’Afrique centrale et du Maghreb, qui représentent les institutions chargées de la régulation des médias qui sont là pour participer aux côtés de la Haac, à la supervision de la couverture médiatique des activités des candidats à l’élection présidentielle du 11 avril. Notre mission se situe dans le cadre des échanges et des partages d’expériences que nous avons institués au sein de la plateforme des pays membres de l’Uemoa mais nous sommes aussi accompagnés par notre collègue du Congo Brazzaville et notre collègue de la Tunisie », explique Fodié Touré, président de la plateforme des régulateurs de l’audiovisuel de l’espace Uemoa et président de la Haute autorité de la communication du Mali.

Satisfait de la rencontre avec le bureau de la Céna, Fodié Touré estime que les dispositions qui ont été prises tant par la Haac que par la Céna, rassurent sa délégation à plus d’un titre.

LIRE AUSSI:  Suite aux ‘’évènements’’ post électoraux: Quel sort pour Boni Yayi ?

Il apprécie de fort belle manière l’expérience du Bénin qui « s’est forgée au fil des années et permet à la Céna de prendre les dispositions qui garantissent la transparence, l’intégrité, la sincérité et la transparence du scrutin du dimanche prochain ».

Le président de la plateforme souhaite, pour finir, que l’élection se déroule dans le calme, et qu’au terme du scrutin, les résultats qui seront proclamés provisoirement par la Céna, et définitivement par la Cour constitutionnelle, soient des résultats acceptés par tous, et que le seul vainqueur soit le peuple béninois.