Prestation de serment des membres du COS/LEPI: Cap sur la présidentielle de 2016 !

Par Josué F. MEHOUENOU,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Prestation de serment des membres du COS/LEPI: Cap sur la présidentielle de 2016 !


Les nouveaux membres du Comité d’orientation et de supervision de la Liste électorale permanente informatisée (COS/LEPI) ont officiellement prêté serment hier, mercredi 26 août au siège de la Cour constitutionnelle à Cotonou. Par cet acte qui consacre leur entrée en fonction, les onze nouveaux membres de cette instance se voient officiellement investis de leurs missions.

LIRE AUSSI:  Animation de la vie politique: Le Pôle unifié des jeunes de l’opposition donne de la voix

Malgré son caractère sobre et succinct, le serment auquel le président de la Cour constitutionnelle et les autres membres de l’institution ont soumis hier les nouveaux membres (certains anciens ont été reconduits) du Comité d’orientation et de supervision de la Liste électorale permanente informatisée (COS/LEPI) «ne revêt pas moins une grande importance dans l’ordonnancement juridique de notre Etat et la réussite de notre démocratie », s’est évertué à expliquer le président de la Cour constitutionnelle, le professeur Théodore Holo. Ceci, après avoir reçu le serment des membres du COS/LEPI, déférant ainsi aux exigences de la loi N° 2013-06 du 25 novembre 2013 portant Code électoral en République du Bénin, notamment en ses articles 219 (relativement aux attributions), 220 (sur la composition) et 221 (indiquant la composition et le rôle du bureau).
Se sont pliés à ces exigences hier mercredi 26 août, devant les sept sages de la Cour constitutionnelle, les députés Jérémie Adomahou, Badirou Din Olamodé Aguèmon, Augustin Ahouanvoébla, Idrissou Bako, Simplice Codjo, Abdoulaye Gounou, Nazaire Sado, Gilbert Bagana et le directeur général de l’Institut national de la Statistique de l’Analyse économique (INSAE), Alexandre Biaou, membres ex officio tout comme le directeur du service national en charge de l’Etat civil qui lui, n’a pas effectué le déplacement. Avant de recevoir leur serment, le président Théodore Holo a fait lire par le secrétaire général de la Cour constitutionnelle, Sylvain Nouatin, l’article 330 de la loi N° 2013-06 du 25 novembre 2013 et quelques textes subséquents dans l’optique de rappeler aux membres du COS/LEPI, la formule consacrée par laquelle ils prononcent leur serment. Un serment bien reçu par la Cour constitutionnelle dont le président, pour se convaincre de la sincérité de l’exercice, leur fera redire la formule « Je le jure ! ».

LIRE AUSSI:  Procès en appel de l'affaire d'incendie d'essence frelatée: Comment Oloyé et son chauffeur ont été libérés

«La République attend un travail impeccable»

Après quoi, Théodore Holo est largement revenu sur le rôle dévolu au COS/LEPI dans l’organisation des compétitions électorales au Bénin. «Vos attributions consistent essentiellement à garantir la fiabilité du fichier électoral afin que les opérations électorales soient transparentes, crédibles, impartiales et se déroulent dans un climat apaisé », expliquera alors Théodore Holo aux neuf des onze membres qui ont prêté serment devant les présidents de la l’Assemblée nationale, de la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication (HAAC), du Conseil économique et social et de plusieurs membres du gouvernement. Une tâche qui, poursuit-il, est «primordiale». «Vous êtes au commencement du processus électoral qui doit nous conduire à l’élection du prochain président de la République dont le premier tour aura lieu le 28 février 2016», rappelle ensuite Théodore Holo à l’endroit des membres du COS/LEPI dont la responsabilité, dit-il, «est pleine et engagée» par rapport à ce scrutin. Pis, si «on peut déplorer le retard qu’accuse l’installation» du COS/LEPI, cela « ne saurait excuser aucune défaillance », avertit-il par ailleurs. Le président Théodore Holo, avant de renvoyer les onze membres à leurs obligations, leur serment ayant été reçu, a insisté pour leur dire que ce que la République attend d’eux, «C’est un travail impeccable, accompli vite et bien, avec conscience et professionnalisme».