Prise en charge sanitaire des populations de Porto-Novo: Le maire Emmanuel Zossou descend dans plusieurs centres de santé

Par Thibaud C. NAGNONHOU, A/R Ouémé-Plateau,

  Rubrique(s): Santé |   Commentaires: Commentaires fermés sur Prise en charge sanitaire des populations de Porto-Novo: Le maire Emmanuel Zossou descend dans plusieurs centres de santé


Le Conseil municipal de Porto-Novo est soucieux d’une meilleure prise en charge sanitaire des populations de la ville. C’est dans ce cadre que le maire Emmanuel Zossou a visité, mardi 19 avril, plusieurs centres de santé de la ville pour s’enquérir de leur état des lieux et voir comment agir pour remédier aux difficultés.

LIRE AUSSI:  Chabi O. Alphonse Biaou, épidémiologiste: « Vivre avec le virus s’impose désormais à nous »

Cinq étapes ont meublé mardi 19 avril, la tournée de la délégation du Conseil municipal de Porto-Novo pour toucher du doigt l’état des infrastructures sanitaires. Elle était aux centres de santé d’Accron, de Zèbou, d’Oganla, de Foun-Foun, d’Attakè et à l’Antenne départementale de la transfusion sanguine de l’Ouémé-Plateau. Le maire Emmanuel Zossou était accompagné de son premier adjoint, Jocelyne Zinsou et du médecin-coordonnateur de la zone sanitaire Porto-Novo-Aguégués-Sèmè-Podji, Dr Rodrigue Kohoun.

Selon l’autorité municipale, c’est la première fois que son équipe depuis son installation descend dans les centres de santés de la ville pour toucher du doigt les conditions non seulement de travail du personnel sanitaire mais aussi de prise en charge des patients. Ce volet fait partie intégrante aussi des missions des conseils municipaux. C’est pourquoi, après les questions de mobilité humaine, d’hygiène et d’assainissement, il a décidé de descendre sur le terrain pour s’attaquer au volet sanitaire qui constitue une autre priorité pour son équipe municipale. Mais il se dit déçu par ce qu’il a constaté. Il a constaté que les centres de santé de la ville sont des bâtiments en ruine. Beaucoup courent le risque de l’effondrement si rien n’est fait pour remédier à la situation. Sur les 14 centres de la ville, à peine six répondent aux normes dont quatre en état de bon fonctionnement, note Emmanuel Zossou. Sinon tout le reste des bâtiments sont en ruine parce que datant pour la plupart des temps coloniaux. Il en veut pour preuve le cas du bâtiment du centre de santé d’Oganla encore appelé CM situé non loin de la place Bayol. Ce centre qui est un héritage de la colonisation et de l’ex-Office national de Pharmacie (ex-Onp) est dans un état de vétusté très avancée. Le souci de la mairie est de rénover ces infrastructures pour le bien-être des populations et aussi du personnel sanitaire, souligne le maire Emmanuel Zossou. Il souhaite d’ailleurs que le ministre de la santé visite ces centres de Santé qui ne sont pas dignes d’une ville capitale. Il promet d’ailleurs de demander incessamment une audience à l’autorité ministérielle pour faire le plaidoyer afin que quelque chose soit faite pour changer tant soit peu l’état des centres de santé de la ville. Le même plaidoyer sera étendu en direction du ministre de l’Economie et des Finances pour que des ressources financières soient dégagées pour la rénovation de ces centres. Le maire se réjouit tout de même d’avoir trouvé un personnel sanitaire qui donne le meilleur de lui-même malgré ses conditions pénibles de travail. Ce que reconnaît aussi le médecin-coordonnateur de la zone sanitaire Porto-Novo-Aguégués-Sèmè-Podji. Dr Rodrigue Kohoun trouve également très déplorables l’état des infrastructures sanitaires de la ville qui sont pour la plupart invivables. Il loue l’initiative du maire Emmanuel Zossou pour son engagement en faveur de la réhabilitation des centres de santé de la ville. Il souhaite que d’autres acteurs ou personnes de bonne volonté se joignent à l’équipe municipale pour que dans un cadre organisé des actions soient posées pour améliorer les conditions de travail des agents et celles de prise en charge des populations.

LIRE AUSSI:  Atelier bilan et de planification des activités du PRPSS: Pour améliorer la gestion et l’efficacité