Prix d’encouragement des agents de l’Onip : La direction distingue des journalistes

Par zounars,

  Rubrique(s): Culture |   Commentaires: Commentaires fermés sur Prix d’encouragement des agents de l’Onip : La direction distingue des journalistes


La direction générale de l’Office national d’imprimerie et de presse (Onip) a organisé une cérémonie de distinction de six journalistes du quotidien ‘’La Nation’’. C’était lundi 5 décembre où les récipiendaires se sont vus remettre les prix d’encouragement pour leur travail bien accompli au profit du journal du service public. Une invite à faire davantage pour le rayonnement de l’office.

LIRE AUSSI:  Municipalité de Lisbonne : Le Bénin et le Portugal veulent relancer leur coopération via la culture

Edgard Sanvi Couao-Zotti, Bruno Sèwadé, Maurille Gnassounou, Claude Urbain Plagbéto, Thibaud Nagnonhou et Josué Mèhouénou, tous journalistes au quotidien ‘’La Nation’’ ont été distingués lundi 5 décembre par la direction générale de l’Office national d’imprimerie et de presse (Onip). La cérémonie de remise des différents prix d’encouragement s’est déroulée dans l’enceinte de l’office en marge du cérémonial des couleurs. La cérémonie était chargée d’émotion parce la plupart des récipiendaires ignoraient jusqu’au démarrage l’ordre du jour.

Selon Camille Guy Adinci, directeur général de l’Onip, tous ces journalistes ont été distingués pour la qualité du travail qu’ils ont abattu pour le compte de cet office ces dernières années. Il s’agit de Edgard Sanvi Couao-Zotti, ex-directeur de publication du journal ; Bruno Sèwadé, ancien rédacteur en chef ; Maurille Gnassounou, ex-secrétaire de rédaction. Claude Urbain Plagbéto et Thibaud Nagnonhou ont été distingués pour leur travail respectivement au niveau des antennes régionales du journal à Parakou et à Porto-Novo. Mais celui pour qui cette cérémonie revêt un double statut, c’est bien le jeune journaliste Josué Mèhouénou. En effet, ce journaliste du quotidien ‘’La Nation’’ a été distingué récemment « meilleur jeune journaliste promoteur du Bénin » au titre de l’année 2016. C’était à l’occasion d’une soirée de gala organisée à Cotonou le samedi 24 septembre par la structure African Pride et la distinction est dénommée Africanicon Awards. Selon le directeur général de l’Onip cette distinction internationale a honoré le journal. « Il a été distingué par une structure internationale, et nous qui recherchons la compétence, nous qui voulons promouvoir ceux qui font bien, on s’est dit que cet évènement ne peut pas passer inaperçu », laisse entendre Camille Guy Adinci, directeur général de l’Onip. Cette distinction internationale fait suite à une période d’observation de plusieurs journalistes de divers organes du Bénin (ORTB, BB24, Golfe TV, Fraternité, Canal3, Evénement précis, radio Tokpa, Radio nationale…). Période au cours de laquelle, chaque nominé a été suivi au quotidien dans ses prestations au sein de son organe de presse. Josué Mèhouénou a signé environ 3100 articles au cours de cette période. Ce qui lui a valu ce prix d’encouragement, selon les appréciations portées par les organisateurs et le jury avant la remise dudit prix le 24 septembre dernier.
Le lauréat ne cache pas sa joie et sa fierté. « Lorsqu’une structure vous distingue au même titre qu’un acteur politique de vieille date comme Rosine Soglo, je pense qu’il y a des raisons de se sentir fier », affirme Josué Mèhouénou. Pour lui, le fait de se savoir distingué aux côtés d’un certain nombre de personnalités compte beaucoup. Il est conscient du message que véhicule African Pride à travers ce prix. « Je pense que ce genre d’occasion nous oblige à travailler davantage, c’est lorsqu’on est jeune qu’on peut donner le meilleur de soi », lance-t-il?

LIRE AUSSI:  Exposition d’œuvres artistiques: Le couple Kokodoko communie avec les plasticiens