Prix de l’innovation Ericsson 2020: Développer des idées nouvelles pour affronter le changement climatique

Par Kokouvi EKLOU,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Prix de l’innovation Ericsson 2020: Développer des idées nouvelles pour affronter le changement climatique


Le géant des télécommunications Ericsson lance officiellement son concours annuel Ericsson Innovation Awards (Eia) 2020, une compétition qui offre aux étudiants du monde entier la possibilité de développer des idées nouvelles et innovantes avec le soutien des experts.

LIRE AUSSI:  Concours de recrutement des agents de santé: 8646 candidats ont planché pour 1600 postes

« Se réapproprier l’avenir », tel est le thème de l’édition 2020 du concours annuel Ericsson Innovation Awards (Eia) ouvert aux étudiants. Ceux-ci du monde entier sont invités à participer au concours et sont encouragés à former des équipes diversifiées de deux à quatre membres. Les équipes doivent s’inscrire et soumettre leurs idées avant le 30 septembre 2020.
Cette année, selon le communiqué de presse parvenu à notre rédaction, 14 équipes seront qualifiées pour les demi-finales, où elles bénéficieront du mentorat d’experts d’Ericsson avant de s’affronter pour obtenir l’une des trois places en finale. Les trois équipes finalistes participeront ensuite à la grande finale (qui se déroulera cette année sous une forme numérique) en décembre 2020. L’équipe gagnante recevra un prix en espèces de 25 000 euros, avec un prix de 15 000 euros pour la deuxième place et un prix de 5 000 euros pour la troisième place.
Le concours mondial de l’innovation a été lancé pour la première fois en 2009 sous le nom de «Ericsson Application Awards ». En 2015, le champ d’application a été élargi pour se concentrer davantage sur l’innovation, lorsqu’il a été rebaptisé « Prix de l’Innovation Ericsson » et réservé aux étudiants.
Les Prix de l’Innovation Ericsson restent l’une des plus grandes opportunités pour Ericsson de toucher les étudiants du monde entier et de cultiver des relations avec la prochaine génération de créateurs innovants tout en contribuant à stimuler et à améliorer l’innovation positive.
Le thème « Se réapproprier l’avenir » traite des défis climatiques actuels et futurs et de la manière dont les technologies de l’information et de la communication (Tic) peuvent permettre d’atténuer radicalement le changement climatique, tant pour les consommateurs que pour les industries. Basées sur les recherches d’Ericsson, les solutions Tic ont le pouvoir d’améliorer l’utilisation de l’énergie dans les opérations industrielles, de minimiser les impacts environnementaux négatifs et de permettre une réduction des émissions mondiales de carbone jusqu’à 15 % d’ici 2030.

LIRE AUSSI:  Annulation du concours des conseillers pédagogiques 2020: Les lauréats en sit-in, Salimane Karimou désapprouve

Mettre au défi les meilleurs

« Grâce à nos recherches et à notre collaboration avec des partenaires universitaires et industriels, nous savons que la numérisation sera le moteur de l’innovation et des opportunités dont nous avons besoin pour atteindre un avenir à 1,5 degré Celsius, conformément à l’accord de Paris. C’est pourquoi les Prix de l’Innovation Ericsson de cette année mettront au défi certains des meilleurs et des plus brillants étudiants partageant notre passion pour l’innovation afin de démontrer comment la technologie peut soutenir l’action en faveur du climat », a indiqué Heather Johnson, responsable du Développement durable et de la Responsabilité d’entreprise chez Ericsson.
« Nous pensons que les jeunes sont les moteurs de l’innovation et du développement lorsqu’il s’agit de questions d’actualité pressantes. C’est pourquoi, l’innovation étant au cœur d’Ericsson, nous voulons inviter les jeunes talents à s’inscrire aux Ericsson Innovation Awards 2020», a-t-il ajouté.
L’Afrique s’est démarquée ces dernières années dans cette compétition, notamment en 2018 lorsqu’une équipe du Sénégal a remporté le premier prix devant 1443 autres équipes de 107 pays.
L’équipe gagnante, Team OwnLabs de l’Ecole supérieure polytechnique de Dakar et de l’Université de Ziguinchor au Sénégal, a développé une solution pour remédier au manque de laboratoires scolaires en Afrique en proposant des cours de physique, de chimie et de biologie en réalité virtuelle via des Smartphones.
Le thème de 2018 était « L’avenir de la vérité », et mettait les étudiants au défi de répondre à la question de savoir comment la technologie peut améliorer la façon « dont nous trouvons, validons et partageons la vérité dans un monde entièrement connecté ».

LIRE AUSSI:  Association de malfaiteurs, vol à main armée (24e dossier): Le report sollicité par la défense accordé