Processus électoral de 2021: Les acteurs des médias appelés à la responsabilité

Par Anselme Pascal AGUEHOUNDE,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Processus électoral de 2021: Les acteurs des médias appelés à la responsabilité


Des professionnels des médias ont pris part hier, lundi 28 décembre à Cotonou, à une séance de renforcement de capacités sur leur rôle dans le processus électoral de 2021. Organisée par la Commission béninoise des droits de l’Homme, cette formation vise à sensibiliser les journalistes à leurs défis et à la mission de la Commission dans le processus qui conduit à l’élection du président de la République.

LIRE AUSSI:  Guérisseur, il tente d’assassiner son client après l’avoir abêti (9e dossier): Apollinaire Wèdji condamné à dix ans de travaux forcés

Faire preuve d’équilibre et de responsabilité dans la diffusion de l’information en période électorale ;
les professionnels des médias doivent prendre conscience de la sensibilité de leur rôle en période électorale. C’est pour leur permettre de mieux jouer leur rôle dans le processus qui conduira à l’élection du président de la République que la Commission béninoise des droits de l’Homme a entrepris de renforcer les capacités des professionnels des médias.
« Nous nous retrouvons pour échanger avec vous sur le rôle que vous avez l’habitude de jouer dans le processus électoral. Mais cette fois-ci, ce sera avec nous conformément au mandat que nous avons reçu », a expliqué, à l’entame de la formation, le président de la Cbdh, Isidore Clément Capo-Chichi, qui rappelle que les membres de la Commission béninoise des droits de l’homme ont été installés, il y a exactement deux ans.
« Je remercie la Commission béninoise des droits de l’Homme pour avoir initié cette formation et pour avoir impliqué l’Union des professionnels des médias du Bénin. Nous avons été associée depuis l’étape de Parakou et nous avons œuvré pour la mobilisation des acteurs des médias », a déclaré la présidente de l’Upmb, Zakiath Latoundji à l’ouverture des échanges. Elle a salué la perspicacité de la Cbdh qui a su identifier comme cible de cette formation les acteurs des médias qui jouent un rôle capital dans le processus électoral. Elle exhorte les participants à manifester beaucoup d’intérêt à cette séance de renforcement de capacités afin d’intégrer les notions et connaissances acquises dans la production de contenus de qualité.

LIRE AUSSI:  Deuil dans la cité des Kobourou:Le roi de Kpébié, chef de terre de Parakou, n’est plus

Faire preuve d’équilibre

La formation a démarré par la présentation d’un guide édité par l’Organisation internationale de la Francophonie sur le rôle des journalistes dans le processus électoral. L’accent a été mis sur le professionnalisme, la vérification des informations, la liberté d’expression, le droit des citoyens à l’information, l’indépendance, la prudence, la probité et la responsabilité sociale du journaliste… Les journalistes ont été invités à l’équilibre dans le traitement de l’information et les organes de presse à une meilleure organisation du travail en période électorale. Toutes choses qui pourront contribuer à améliorer le rôle des médias dans le processus électoral.
A en croire le président de la Cbdh, l’objectif de la Commission est de réussir le pari d’une élection crédible et transparente qui permette au Bénin de continuer à mieux se révéler au monde.

« La surveillance des violations des droits de l’Homme pendant cette période est importante. La Commission travaillera au jour le jour pour veiller au respect des droits de l’Homme et une attention particulière sera portée aux discours et propos qui font l’apologie de la haine et de la discrimination », a indiqué le président de la Cbdh. Il ajoute que dans le processus électoral de 2021, la Commission béninoise des droits de l’Homme veut jouer un rôle clé. Entre autres défis, la commission entend œuvrer à l’interaction entre tous les acteurs impliqués dans le processus électoral.
Par ailleurs, le site web de la Commission béninoise des droits de l’Homme a été lancé à l’occasion. C’est une plateforme accessible à tous et qui permet de saisir la Cbdh en tous lieux et à tout moment. « A partir de votre portable, de votre domicile, de votre lieu de travail, vous pourrez saisir la Cbdh et faire vos requêtes en cas de violation de vos droits », a précisé le président de la Cbdh Isidore Clément Capo-Chichi.

LIRE AUSSI:  Dégradation à grande vitesse d’un patrimoine : L’habitat traditionnel se meurt en milieu lacustre