Production d’alcool local dans le Sud-ouest du Bénin:Les origines d’une invention béninoise

Par Bruno SEWADE,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Production d’alcool local dans le Sud-ouest du Bénin:Les origines d’une invention béninoise


Contrairement à ce que beaucoup de Béninois pourraient imaginer, l’alcool local communément appelé Sodabi n’est pas inventée dans la région Adja. Il est préparé pour la première fois par les frères Gbèhalaton et Bonou Kiti Sodabi du village de Sèdjè Houègoudo dans la commune d’Allada.

LIRE AUSSI:  Education des filles: Les auteurs des grossesses en milieu scolaire risquent gros

Labi Lihonou et Bessan Sokégbé font partie aujourd’hui des producteurs réputés de la bonne qualité de l’alcool local « Sodabi » dans le département du Couffo. Mais, ils ne connaissent pas assez l’origine de la fabrication de cette boisson qu’ils ont héritée de leurs parents depuis plus de quatre décennies. Ils déclarent avoir été initiés à la chose sans chercher à comprendre d’où sont partis leurs parents. « Nous savons seulement qu’on prépare le Sodabi à partir de l’abattage des palmiers à huile. Nous ne connaissons pas tout ce qui est fabriqué aujourd’hui comme alcool local avec n’importe quoi », explique Labi Lihonou.
Le producteur Bessan Sokégbé, pour sa part, se rappelle que ses parents lui avaient raconté l’histoire. Ce qu’il déclare avoir retenu est que pendant la période révolutionnaire, ceux qui se permettaient de produire cette boisson à domicile étaient automatiquement arrêtés. C’est l’une des raisons pour lesquelles la plupart des producteurs commencent à faire la distillerie sur les lieux de l’abattage des palmiers. Même dans ce cas, la vente se faisait dans la clandestinité.
Selon une enquête menée et publiée par le journaliste Marcus Boni Téiga en 2012, Bonou Kiti Sodabi faisait partie des militaires béninois alors dahoméens envoyés combattre en France au cours de la guerre 1914 -1918. Au cours de son séjour en France, il put acquérir les techniques de préparation de diverses boissons. A son retour au pays, Bonou Kiti et son frère Gbéhalaton entreprirent dans leur village (Sèdjè), de distiller de l’alcool avec des alambics bricolés par eux-mêmes. Ainsi, de 1919 à 1925, ils réussirent à fabriquer une boisson dénommée « Ahankou » ou « Anko » à partir de bananes fermentées.
En 1926, ils eurent l’idée d’utiliser du vin de palme fermenté, ce qui donna une boisson alcoolisée à la saveur particulière et qui fut rapidement appréciée de leur entourage, et bientôt les consommateurs vinrent des villages voisins se procurer la boisson des frères Sodabi. La renommée de leur produit franchit les frontières et la fameuse boisson ne fut plus désignée que sous le nom de ses fabricants: «Sodabi». Mais en pleine période coloniale, une telle entreprise ne pouvait se poursuivre sans se heurter aux interdits de la colonisation. C’est ainsi qu’en 1931, l’administration coloniale, à la suite d’un rapport du chef canton Agoudafo Sékou, arrêta les deux frères Sodabi et les emprisonna. Cette mesure fit l’objet d’une campagne de presse d’un journal local, « Phare du Dahomey» qui publia la photo de Sodabi, l’inventeur à l’appui d’un article circonstancié. Néanmoins, les deux frères Sodabi restèrent en prison six mois et ne furent libérés qu’après le départ d’Allada de l’administration Manget et le paiement d’une lourde amende de 6 000 francs Cfa d’alors. Cet incident, loin d’arrêter le flot de Sodabi à la source, permit plutôt de magnifier et d’assurer la renommée de la boisson inventée par les deux frères. Ces derniers désormais empêchés de produire avaient déjà lancé le produit. La demande devient si importante que des distilleries clandestines furent installées un peu partout.
Aujourd’hui, le Sodabi est produit partout où la palmeraie naturelle offre suffisamment de ressources. Le Sodabi, malgré ses décennies d’âge, semble avoir encore de beaux jours devant lui.

LIRE AUSSI:  Partenariat entre la Fédération béninoise de lutte et Sportis: Booster la pratique de la « lutte spectacle » au Bénin