Production de riz à Zogbodomey: Plus de 540 ha de périmètre à aménager

Par Thibaud C. NAGNONHOU, A/R Ouémé-Plateau,

  Rubrique(s): Société |   Commentaires: Commentaires fermés sur Production de riz à Zogbodomey: Plus de 540 ha de périmètre à aménager


Le ministre de l’Agriculture, Gaston Dossouhoui, lors de sa tournée dans l’Ouémé et le Zou, a procédé au lancement des travaux d’aménagement du périmètre rizicole de
Tangbédji dans la commune de Zogbodomey, d’une superficie totale de 544,23 ha.

LIRE AUSSI:  Fin de la 1ère session de 2015 de la Cour d’assises de Parakou: Succès notoire en dépit de quelques insuffisances

La production rizicole du Bénin va connaître d’ici un an un boom important avec l’aménagement du périmètre rizicole de Tangbédji dans la commune de Zogbodomey, irrigué depuis le fleuve Zou, affluent de l’Ouémé. D’une superficie de 544,23 ha, le site sera bientôt mis en valeur pour booster la productivité agricole surtout du riz. Le ministre de l’Agriculture, Gaston Dossouhoui, a officiellement remis le chantier aux entreprises adjudicataires. Les travaux à réaliser sont regroupés en trois lots, le tout pour un montant total de 2 583 692 532 F Cfa financé par la Banque africaine de développement (Bad) dans le cadre du Projet d’appui aux infrastructures agricoles dans la Vallée de l’Ouémé (Paia-Vo). Le lot n°1 concerne la réhabilitation et l’équipement de la station de pompage du site pour un montant de 747 328 042 F Cfa.

Le lot n°2 prend en compte la réhabilitation des réseaux d’irrigation, de drainage et de pistes d’exploitation ainsi que la digue de protection et les travaux d’aménagement parcellaires pour un montant de 1 618 177 000 F Cfa. Le lot n°3 porte sur la réfection des infrastructures et bâtiments d’appui à la mise en valeur des produits comprenant l’administration, les logements, les magasins de stockage, l’unité de décorticage du riz, les garages et les aires de séchage. Les travaux des lots n°1 et 2 vont durer 12 mois. Ceux du dernier lot ont été conclus pour un délai de six mois. La mission de contrôle va coûter la somme de 149 767 500 F Cfa. Les travaux seront supervisés par la direction du Génie rural du ministère de l’Agriculture. L’honneur est d’ailleurs revenu au directeur de cette structure, Patrick Akinocho, de présenter les caractéristiques techniques de l’ouvrage. Selon le directeur du Génie rural, la réalisation des travaux permettra de dégager une superficie agricole utile de 490 hectares divisés en 1483 parcelles de surface variant entre 0,3 ha et 0,4 ha avec possibilité d’installation de 1483 producteurs et chefs de ménage pour la mise en valeur du périmètre. Ce qui permettrait d’impacter indirectement près de 9 000 personnes, estime le directeur du Génie rural.

LIRE AUSSI:  Parakou :Caravane des zémidjans pour le port obligatoire du casque

5T de riz à l’hectare

Au dire de Patrick Akinocho, au terme des travaux, il est possible de conduire deux campagnes agricoles par an avec la production du riz et d’autres cultures intercalaires telles que le maïs et les légumineuses sans oublier la pisciculture. Le périmètre pourrait donner 4900 tonnes de riz par an avec un rendement moyen estimé à 5 T à l’hectare et par campagne agricole, évalue le directeur du Génie rural.
Le ministre de l’Agriculture a invité les entreprises à faire preuve de compétence dans la réalisation des travaux. Gaston Dossouhoui a expliqué que les temps ont changé au Bénin dans la conduite des travaux depuis l’avènement du président Patrice Talon. Toute malfaçon sera relevée et corrigée, a insisté le ministre pour inviter ces entreprises qui sont pour la plupart étrangères, à veiller à la qualité des travaux qui doivent être livrés dans le délai contractuel. Il n’a pas manqué d’exhorter la mission de contrôle à jouer sa partition pour que tout se passe bien pendant les douze mois que durera le chantier. Le maire de Zogbodomey, David Towèdjè, a plaidé pour que la main-d’œuvre locale soit priorisée dans la réalisation des travaux. Il faut signaler que ce site est le fruit d’un accord de coopération technique signé en 1966 entre l’ex-Dahomey aujourd’hui Bénin et la Chine. Mais il avait été abandonné après la campagne agricole de 1972 dans un état de dégradation très prononcé. Le périmètre rizicole situé dans l’arrondissement de Domè à environ 35 km du chef-lieu de Zogbodomey a été alors identifié et retenu dans le cadre du projet Paia-Vo.

LIRE AUSSI:  Derniers hommages au 2e adjoint au maire de Tori-Bossito: Ambroise Sogni salué pour son dévouement