Programme d’adaptation des villes aux changements climatiques : des chèques de compensation aux populations affectées de Comé 

Par Désiré C. VIGAN A/R Mono Couffo,

  Rubrique(s): Environnement |   Commentaires: Commentaires fermés sur Programme d’adaptation des villes aux changements climatiques : des chèques de compensation aux populations affectées de Comé 

Programme d’adaptation des villes aux changements climatiquesUne bénéficiaire recevant son chèque des mains du coordonnateur du Programme

Des chèques de compensation sont remis, mercredi 1er juin dernier, aux personnes affectées, à Comé, par le Programme d’adaptation des villes aux changements climatiques. En marge de ce geste, les bénéficiaires ayant répondu présents au siège de l’arrondissement central ont été invités par le coordonnateur du Programme d’adaptation des villes aux changements climatiques (Pavicc), Abraham Avakoudjo et le maire Bernard Adanhokpe à jouer leur partition.
LIRE AUSSI:  Septième cycle du Fonds pour l’environnement mondial: S’approprier les nouvelles stratégies de mobilisation
D’un montant global de 56 823 750 francs Cfa, des chèques sont remis, à Comé, aux personnes affectées par le Programme d’adaptation des villes aux changements climatiques (Pavicc). Quelque cent personnes sont concernées par ce geste du Pavicc qui encourage ainsi à libérer les emprises de ses projets destinés à améliorer les conditions de vie à Comé. Précisément à Kandé, Hongodé, Azannou, Nongo et à Djacoté, cinq localités d’où sont issus les bénéficiaires.
Les montants inscrits sur les différents chèques représentent l’intégralité de ce qui est retenu, au titre de compensation, entre chacune des personnes affectées par le Pavicc et les parties prenantes de sa mise en œuvre, explique le coordonnateur Abraham Avakoudjo. Comé étant la première des quatre communes ciblées par le Pavicc, où la remise de chèque est devenue réalité, le coordonnateur a tenu à saluer l’adhésion des populations aux actions de développement de leurs localités. Ses mots de gratitude sont allés aussi au maire et aux élus pour leur implication dans les négociations.
La remise des chèques fera place à l’exécution physique des projets du Pavicc dans la cité des Waci. A cet effet, le coordonnateur invite à procéder à la libération effective des emprises. Il souligne que «La prochaine étape consiste en ce que l’entreprise adjudicataire des chantiers entame la construction des ouvrages d’assainissement, le pavage des voies sélectionnées, suivi de l’aménagement paysager et la pose des lampadaires». Font également partie des projets, l’aménagement des placettes traditionnelles ainsi que la construction de salles de classe et de bloc administratif au Ceg4.
Bernard Adanhokpe, maire de Comé et le secrétaire exécutif de la mairie, Touré Djaloud Boni Tessi, soulignent que la réception des chèques marque l’accord définitif des bénéficiaires à dégager les emprises. Ils les ont exhortés, à tour de rôle, à jouer leur partition, celle de sauvegarder ce qui peut l’être au risque de faire face à la pression des engins de l’entreprise en charge de l’exécution des travaux. Pour eux, il est question de faire en sorte que Comé demeure dans le même élan. Celui d’une commune disciplinée, modèle d’engagement pour la vision de développement du gouvernement, allusion faite au premier rang qu’occupe la commune dans la facilitation du paiement des compensations.
LIRE AUSSI:  Faouzi Maamouri, expert à l’Uicn : « Si l’on déboise tout, on ne gagne rien »