Programme d’appui budgétaire de l’Ue : un moyen efficace de soutien aux politiques nationales

Par Anselme Pascal AGUEHOUNDE,

  Rubrique(s): Actualités |   Commentaires: Commentaires fermés sur Programme d’appui budgétaire de l’Ue : un moyen efficace de soutien aux politiques nationales

Union européenneProgramme d’appui budgétaire de l’Union européenne

Le Programme d’appui budgétaire de l’Union européenne renforce les efforts du gouvernement pour l’amélioration de la gestion des finances publiques et la protection sociale. Il est, selon Ruben Alba Aguilera, chef Coopération de la Délégation de l’Union européenne, un puissant programme en soutien aux politiques nationales.

LIRE AUSSI:  Selon le porte-parole du gouvernement: La rentrée des classes maintenue au 20 septembre


« Le Programme d’appui budgétaire est un moyen efficace d’appui aux politiques nationales sectorielles », a déclaré Ruben Alba Aguilera, chef Coopération de la Délégation de l’Union européenne lors de l’atelier de restitution des conclusions pour l’identification et la formulation d’un nouveau programme d’appui budgétaire au profit du Bénin. Il ajoute que l’appui budgétaire, pour avoir un impact positif sur le développement et le bien-être des populations, implique l’harmonisation de certains éléments essentiels. Il s’agit des transferts financiers directs vers les trésors des Etats sous forme de dons non remboursables ; du dialogue profond avec les autorités pour évaluer la performance et renforcer les capacités… La formulation des objectifs spécifiques d’un programme d’appui budgétaire se base aussi, poursuit-il, sur d’autres principes de base, notamment l’alignement sur les politiques des pays partenaires, la coordination avec les bailleurs et partenaires techniques et financiers, et la cohérence avec la politique extérieure de l’Union européenne. A l’en croire, l’appui budgétaire est une aide fournie en tant que vecteur de changement pour répondre à cinq défis majeurs. Le premier, c’est d’améliorer la gestion des finances publiques, la stabilité macroéconomique, une croissance durable et inclusive et lutter contre la corruption et la fraude. Le deuxième défi, c’est de promouvoir les réformes sectorielles et améliorer la prestation des services par l’Etat. Le troisième défi consiste à appuyer la consolidation des Etats et la résilience pour répondre aux défis de développement. Le quatrième défi, c’est d’améliorer les capacités de mobilisation des ressources financières nationales et donc réduire la dépendance vis-à-vis de l’aide extérieure. Puis le cinquième défi consiste à promouvoir les droits de l’homme, les valeurs démocratiques, une société pacifique et l’égalité entre les hommes et les femmes. «Ça fait plus de quinze ans que l’Union européenne met en œuvre son programme d’appui budgétaire pour améliorer la gestion des finances au Bénin. Notre dernier appui, le contrat de bonne gouvernance qui est toujours en cours, nous indique que les impacts sont positifs. Nous ferons l’évaluation finale à la fin du premier semestre de l’année prochaine pour confirmer ces impacts qui sont déjà réels », renseigne Ruben Alba Aguilera, Chef coopération de la Délégation de l’Union européenne.
Le nouveau programme d’appui budgétaire en cours d’élaboration sera basé non seulement sur les objectifs de l’Union européenne mais aussi sur le Plan national de développement du Bénin et le tout nouveau Programme d’action du gouvernement. Ce programme va poursuivre les efforts pour l’amélioration de la gestion des finances publiques et la protection sociale. « La gestion des finances publiques et la protection sociale sont des préoccupations dont tient compte l’Union européenne dans toutes ses interventions », fait observer Ruben Aguilera. Ces préoccupations sont davantage pertinentes, vu les effets de la crise sanitaire sur l’économie et les populations. « Aujourd’hui plus que jamais, toutes nos actions doivent avoir un impact direct sur la population», précise le chef Coopération de la délégation de l’Union européenne.

LIRE AUSSI:  21e réunion des présidents des juridictions financières de l’Uemoa: Les systèmes de contrôle de gestion seront dynamisés